:: Lazuli Island :: Cobalt City :: Zone de Combats Aériens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Flying to close to the sun. » ft. Alizée

avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 30
▬ BONBONS : 0
Voir le profil de l'utilisateur
() Mar 1 Aoû 2017 - 22:43

Priam était paralysé de peur. Sans mauvais jeu de mots.

De nombreux dresseurs l'entouraient. Il y avait des cris de joie, des encouragements venant de partout, des hurlements dès que leur favori perdait. Une compétition de dresseurs aériens se déroulait en ce jour, offrant un magnifique spectacle pour tous. Il y avait toute une effervescence autour d'eux... Les Pokémons étaient applaudis, adulés, choyés. Des plumes voletaient sur le sol accidenté, se mêlant aux cheveux des spectateurs venus nombreux en cette belle matinée.

Le jeune homme était lui aussi venu assisté à la compétition. Il était émerveillé par le ballet volant des Pokemons. Il voyait certains spectateurs monter à dos de leur Pokémon afin d'observer le spectacle des cieux. Il les voyait rire en groupe, encourager leur champion.

Lui, il semblait si loin de tout. Lorsque les Pokémons aériens s'éloignaient dans cet océan d'air, devenant des petits points noirs, il ne pouvait pas les poursuivre comme tous les autres, en courant. Non, il devait rester assis sur son rocher. Les spectateurs lui lançaient un regard interrogateur à chacun de leur va-et-viens. Priam leur lançait un regard froid pour toute réponse. Toutefois, ce n'était qu'une façade.

Il avait peur. Le regard des autres, cette exclusion qu'il ne supportait pas. Il avait l'impression qu'il ne pourrait jamais se trouver à la place des dresseurs, dû à sa paraplégie. Ils étaient en tenue de base jump, toujours prêts à rejoindre leurs créatures volantes en un saut. Le jeune homme n'avait que pour lui son fauteuil roulant. Et surtout, il n'avait pas encore de compagnons possédant des ailes.

Jelly, même transformé en Pokémon Oiseaux, était incapable de voler. C'était un mystère que le scientifique cherchait à résoudre. Il était paralysé des jambes, Jelly des ailes. Le Metamorph, transformé en un majestueux Roucoops en ce jour, se contentait d'observer ses compagnons, afin d'essayer de les imiter plus tard.

Soudain, alors que son dresseur avait le regard tourné vers l'horizon, il entendit un bruit de froissement d'ailes. Jelly-Bean venait de faire une tentative de décollage, qui avait échoué. Il avait l'air souffrant...

- Jelly ?


Le Pokemon était assomé et son dresseur ne pouvait pas bouger.

- Jelly, réveille-toi !


Seul, incapable d'aider son Pokémon, il se sentait démuni. Il lança un regard aux alentours affolé. Il détestait demandé de l'aide, mais il se voyait mal ramper sur le sol accidenté. Une silhouette apparut dans son champ de vision.

- Hé, vous ! Mon Pokémon est blessé, est-ce que vous pouvez m'aider ?



»  Fallen Angel
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 59
▬ BONBONS : 0
Voir le profil de l'utilisateur
() Mar 8 Aoû 2017 - 17:43
Flying to close to the sunPriam & AlizéeLe soleil tapait fort en cette belle matinée, mais le vent constant qui régnait près de Cobalt City était agréable, et pas le moindre mouton ne venait troubler l'azur parfait du ciel, permettant de profiter du combat qui se déroulait au dessus de son nez. En tant que dresseuse Vol, Alizée était une grande admiratrice des combats aériens, et avait été ravie de découvrir qu'ils se pratiquaient tout près de chez elle. Il était donc fréquent, comme ce matin, qu'elle fasse sa sortie habituelle au terrain de combat aériens, suivie de toute sa troupe. Mais si Goélise et Brutalibré se débrouillaient très bien contre les pokémons sauvages, elle ne se sentait pas encore de faire des combats très sérieux. Ce n'était pas sa priorité, ni ce qu'elle voulait pour vivre. Cyclone flottait assez haut, inquiet de la tournure que pouvaient prendre les événements, parce que l'Etouraptor et le Déflaisan qui se battaient là haut ne faisaient pas semblant, ignorant même parfois les directives de leur dresseurs, trop haut pour les entendre, alors ils improvisaient, et des plumes volaient. Le combat se finissait souvent quand un des oiseaux étaient trop fatigués pour rester en vol, et s'écroulait plus ou moins lourdement sur le sable. Alizée voyait même quelques personnes s'échanger de l'argent. Bien sûr, ils pariaient sur leur champion, ou qui allait perdre. Même si ça lui paraissait normal, dans le même temps, elle trouvait assez écoeurant de se faire de l'argent sur le dos des pokémons. Elle, si elle faisait combattre ses compagnons, c'était bien sûr pour qu'ils deviennent plus forts et sachent se débrouiller, mais surtout pour leur plaisir, leur fierté. Pas pour qu'elle y gagne du profit, et pas eux. Sur son épaule, Aquilon s'agita. Il venait de repérer une femelle Arkéapti qui était tout à fait charmante, mais son dresseur disparut du champ de vision de l'oiseau, qui resta là tout piteux. La jeune femme aux cheveux violets ne put s'empêcher de rire, grattouillant les plumes colorées de l'oiseau préhistorique. Pendant ce temps, l'Etouraptor prenait le dessus sur le Déflaisan, qui préféra économiser des forces en fuyant. Tout le monde le suivit au petit trot, sans le lâcher du regard, sauf... Cet homme, installé sur un rocher près de son beau Roucoups. Elle se demanda bien un instant pourquoi il ne faisait pas comme les autres, mais qui était-elle pour juger ? Aussi ne lui jeta-t-elle d'abord qu'un regard, s'éloignant de quelques pas avant d'entendre un bruit d'ailes froissées. Elle n'eut qu'à se retourner pour découvrir le Roucoups du solitaire au sol, son aile dans un drôle d'angle. « Hé, vous ! Mon Pokémon est blessé, est-ce que vous pouvez m'aider ? » Elle grimaça, accourant aux côtés de l'oiseau. Comment s'était-il débrouillé ? Elle se pencha sur l'oiseau, délogeant par là Aquilon qui battit d'abord des ailes pour rester sur son perchoir, puis sauta au sol pour examiner son compagnon d'ailes qui paraissait assommé. Tant mieux, de la sorte elle pouvait manipuler le pokémon sans qu'il ne proteste. Elle n'était pas une experte, loin de là, mais elle releva les yeux vers le dresseur qui était toujours assis sur son rocher. Pourquoi ne bougeait-il pas, le sort de son pokémon n'avait-il aucune importance pour lui ? Cette pensée l'agaça un peu, alors que pourtant il l'avait appelé à l'aide. Bon, peut-être ne voulait-il pas la déranger. « Il vaut sans doute mieux l'emmener dans un centre pokémon en immobilisant son aile. Ça ira ? » Elle ne savait pas trop pourquoi elle avait demandé ça. Sans doute avait-elle vu l'air perdu et paniqué du jeune homme. Elle chassa l'Arkéapti qui donnait des petits coups de bec au Roucoups, sans doute pour le réveiller. « Aquilon, laisse-le tranquille ! » Derrière elle, Cyclone flottait de son éternel air inquiet, près de Baguio, et puis Carole avait l'air de s'en ficher, en train de se lisser les plumes. Il n'y avait que Bourrasque, sa toute nouvelle Braisillon qui restait dans son coin. Quant au dresseur face à elle, il ne semblait avoir que ce Roucoups.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always Blue :: Lazuli Island :: Cobalt City :: Zone de Combats Aériens-
Sauter vers: