:: Lazuli Island :: Saphiville :: Caravane abandonnée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Floorcloth. » & Ephraïm.

avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 37
Voir le profil de l'utilisateur
() Jeu 13 Juil 2017 - 15:06
Floorcloth.
ft. Ephraïm.
Explorer une ville, ça c’était quelque chose d’utile ! C’était toujours bon de connaître tous les recoins cachés, tous les passages secrets – s’il y en avait, mais Saphiville est une grande ville, forcément qu’il doit avoir des passages secrets, peut-être pas aussi cool et géniaux qu’à l’époque des chevaliers, mais trouver un passage secret, c’était toujours cette petite fierté intérieure. Et puis… Ben, en un peu moins glorieux, trouver les magasins pour aller faire les courses. Malheureusement la Team Rocket ne possède pas encore son propre supermarché, il faut donc qu’il y ait un larbin qui parte faire les courses. Et ce larbin, c’est Murphy. Alors, quitte à faire un truc très chiant, autant y ajouter des trucs bien ! Personne ne lui en voudrait de toute façon s’il partait un peu plus longtemps, ce n’est pas comme s’il avait un autre endroit où aller…  Gëlla était posée sur l’épaule de Murphy, observant toutes les ruelles, et manquant de s’évanouir chaque fois qu’elle découvrait un truc un peu effrayant – et en hurlant, Gëlla effrayait Murphy aussi par la même occasion… En soit, ils avaient bien l’air crédibles tous les deux ; encore plus si on ajoutait Tia derrière, qui envoyait des paillettes un peu partout… Ah, c’était sûr qu’on pouvait suivre son chemin sans se fouler, il fallait soit suivre les cris de Poussifeu, soit suivre les paillettes au sol. Et après, on disait que la Team Rocket était l’une des plus criminelle du monde… Bon, heureusement que personne ne savait que Murphy faisait partit de cette bande de mafieux, hein… Déjà, parce qu’on lui rirait au nez, et ensuite, les plus sérieux l’auraient déjà envoyé derrière les barreaux. Dans un soupir, Murphy vient à se demander pourquoi il avait quitté Hoenn, certes, c’était un peu nul là-bas, parce qu’il devait passer la serpillère sur un bateau, mais au moins, c’était un truc honnête. Bon, c’est vrai, il avait piqué du fric à quelques personnes, et ces quelques personnes lui feraient tout simplement la peau s’il retournait là-bas, et mourir n’était pas vraiment une bonne option. En soit, Murphy se dit qu’il avait vraiment eu une vie de merde : on voulait le tuer, il n’avait personne sur qui s’accrocher, il a survécu à un tsunami mais ce tsunami a détruit toutes les maigres choses qu’il avait réussi à bâtir, et pour couronner le tout, il était désormais membre de la Team Rocket – ah, et aussi, il avait une Poussifeu qui avait peur du feu ; une Grenousse alors qu’il avait la phobie de l’eau ; et une Trousselin qui passe sa vie à lancer des paillettes et à voler ses clefs. Ouais. Vie de Merde. Et avec toutes ces pensées, Murphy se retrouva à l’autre bout de la ville. Là où les premières habitations individuelles apparaissaient, et où l’environnement pouvait devenir un peu plus hostile. Genre… A droite là, il y a un truc bizarre planqué derrière plein de buissons. Comment est-il seulement possible qu’à proximité d’une grande ville on puisse trouver un endroit aussi…Abandonné ? Une caravane morte, limite l’herbe allait finir par lui pousser dedans. Boh, si ça se trouve, il ne s’agit-là que de la décharge publique, et les éboueurs viennent juste de passer… Murphy s’apprêtait à faire demi-tour, pour retourner en ville faire les courses – oui, il tenait encore le papier avec la liste dans sa main – lorsque Gëlla poussa un cri encore plus puissant que d’habitude. « Tu vas me casser les tymp… AH ! Mais quelle est cette… CHOSE ? ». Il y avait un truc parterre. Une serpillère Pikachu. Enfin, on dirait une serpillère, parce qu’elle bougeait ! Ce truc bougeait ! C’était quoi ? Une blague ? Murphy fit un bond en arrière, et regarda autour de lui. Personne. Ah… Donc ce n’était pas une blague. Enfin… « Euh… Y a quelqu’un ? Parce que… ».  Parce qu’il y a une serpillère qui bouge et je sais pas quoi faire d’elle ? Mais bien sûr Murphy, tout le monde allait te croire. Heureusement qu’il s’est retenu de le dire. Mais mine de rien, elle faisait flipper la serpillère, avec son sourire à aspirer l’âme des gens… Si ça se trouve, elle aspirait vraiment l’âme des gens, et Murphy allait mourir. Mmh… Bon, on ne va plus y penser, et si dans trois secondes il n’y a personne, Murphy prendra ses jambes à son cou, et partira loin de la serpillère pour se cacher. Genre… Dans la caravane, ce n’était pas bête ça ! La serpillère ne rentrerait pas !
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 18
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 24 Juil 2017 - 2:11
Floorcloth ~
feat. Murphy


S’il y a bien une chose qui clairement te faisait du bien, c’était de trainer chez toi. Oh ce n’était pas le grand luxe mais cela te suffisait clairement. Après avoir passé quelques temps à l’hosto, la chaleur de son chez-soi était tout ce qu’il y a de plus reposant. C’était appréciable de se lever quand bon te semblait, prendre ta douche quand tu le voulais et non quand les infirmières l’avaient décidé… La seule chose de positive au regard de ta femme c’était assurément les repas. Elle te voyait avoir trois vrais repas par jour ! Ce qui a ses mots ne te ferait pas de mal bien au contraire ! Tempérance avait toujours été à proximité. L’avantage d’avoir un pokémon spectre, c’est que même s’ils ne sont pas autorisés dans l’enceinte de l’établissement, ils peuvent quand même s’y faufiler, et c’est ce qu’avait fait ton mimiqui que tu chérissais tant !

Maintenant la vie allait continuer le plus normalement possible. C’était ce à quoi tu aspirais de toute façon tu avais toujours été très simple comme bonhomme. Tu avais même l’intention de reprendre ton emploi. Rien de bien fameux honnêtement, beaucoup ne te traitait même de charlatant quand il ne te connaissait pas. Tu finirais par te faire une nouvelle clientèle, c’était ce que tu espérais d’ailleurs. Tu ne pouvais pas l’affirmer tu n’étais jamais arrivé à te tirer les cartes à toi-même ou même interpréter le marc. Ta grand-mère t’avait toujours dis que cela était parfaitement normal, mais clairement c’était frustrant à tes yeux ! Même quand cela concernait Mina, c’était assez flou… La proximité tue le business ! Et puis les gens avaient du mal à te cerner alors au final ils te fuyaient. Ce n’était pas un mal quand on y songe en fin de compte !

Mais avant de redémarrer ça il fallait nettoyer ce petit nid qui avait été laissé un peu à l’abandon… De l’herbe partout, des mimigals un peu partout. Oui un petit coup de balai et foutre un tortipouss dans la verdure ne serait pas un mal ! Un hurlement surhumain se fit entendre à l’extérieur. Il y avait bien longtemps que tu ne prêtais plus attention au monde ! Non pas part égocentrisme mais tout simplement parce que cela ne t’intéressait absolument pas ! Tempérance étant à l’extérieur de la caravane assurément elle s’amusait d’où le hurlement… Tu secouas la tête tout en continuant de traquer une petite mimigal qui s’était logée sous le lit… « Euh… Y a quelqu’un ? Parce que… » retenti une voix assez frêle. Tu finis par ouvrir la fenêtre de la caravane. Qui pouvait faire un tel bordel pour un simple pokémon. Tu regardas la scène qui se proposait à toi. Tempérance, un jeune homme et un piaf qui semblaient pas vraiment rassurés.

Quoi faire ? Il y avait deux écoles qui s’offraient à toi. Le laisser se démerder. Il était suffisamment grand pour trainer tout seul alors pourquoi l’aider ? Ceci dit il faisait un bordel pas possible. Et l’autre école dirait d’au moins proposer son aide. C’est ce que ta grand-mère t’aurais dit de faire honnêtement… tu te frottas les mains l’une contre l’autre. Clairement tu n’étais pas en tenu pour sortir dehors présentement mais tant pis tu ferais avec… Et le môme aussi devrait se contenter d’un mec en marcel… « Besoin d’un coup de main petit ? » déclaras-tu avec une grosse voix qui au final ne te ressemblait pas vraiment… Et encore heureux qu’il ne voyait que le haut de ta personne. Sans quoi il finirait par détaler en courant en voyant un mec en charentaise et en slip kangourou...



Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always Blue :: Lazuli Island :: Saphiville :: Caravane abandonnée-
Sauter vers: