:: Welcome to the Pokémon World :: Tell your story :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gasoline ♮ Mike Crawnberg

avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 57
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 0:06
Mike Crawnberg
Nom ▬ Crawnberg, ça ressemble à cranberry, c'est marrant. Non ?
Prénom ▬ Michaëla. Mais tout le monde a fini par adopter son surnom, Mika ou Mike. Elle n'aime pas trop Michaëla, elle préfère ses surnoms.
Age ▬ 24 ans
Date de naissance ▬ 9 octobre 1992
Orientation sexuelle ▬ Elle est non-binaire et pansexuelle.
Situation familiale et amoureuse ▬ Elle a fui son passé. Elle vit maintenant avec sa meilleure amie, Arkann. Niveau sentimental... Hurm. C'est le néant.
Travail/hobbie ▬ Street artiste et ancienne tatoueuse mais aussi Top Dresseuse en devenir.
Situation financière ▬ Pas terrible. C'est la dèche mais elle survit. Un peu.
Particularités ▬ Elle possède des taouages un peu partout, et aussi des piercings ! Et puis est-ce qu'on doit parler de ses cheveux ? Non, je crois pas. Vous ne la verrez jamais deux fois avec la même coupe de cheveux.
Groupe ▬ Dresseurs, Raikou.
Avatar ▬ Halsey.


STARTER

Type Eau Type Poison

Pokémon ▬ Venalgue, parce que c'est le best des Pokemons, wesh.
Surnom ▬ Kámpa
Niveau ▬ 10.
Sexe ▬ Femelle
Nature ▬ Rigide
Stats ▬ PV: 30 || Vitesse: 11

Kámpa, c'est une battante. Ou du moins, une archarnée de service, elle ne baisse jamais les bras, enfin, les nageoires... Surtout si elle souhaite embêter quelqu'un. C'est une petite peste, qui fait des bêtises pour rendre le sourire aux gens. Dès qu'elle voit sa dresseuse triste, elle la motive, l'encourage. La Venalgue a tendance à se prendre des chaussons dans la face, car elle est très énervante par moment. Cependant, parfois, elle fait rire Mike... Tant qu'elle ne l'empoisonne pas.


Rplayeur

Pseudo ▬ Mike ou Amber.
Votre âge ? ▬ 18 ans... Ça fait toujours aussi bizarre.
Votre personnage est ▬ Un scénario.
Comment vous êtes arrivés ici ? ▬ J'aime bien le bleu.
Le truc que vous aimez plus que tout ? ▬ Halsey ! Oui, on s'en doutait.
Un dernier mot ? ▬ I'm Blue ~

Habitudes ▬ Son but dans la vie, c'est de faire le tour du monde. Elle tient un carnet de voyage, et elle n'aime pas rester dans un même endroit. Elle ne supporte pas être enfermée, il faut toujours qu'elle bouge. Une de ses activités préférées, c'est... De faire la fête, de ne pas dormir pendant plusieurs jours juste pour danser comme une folle. Cependant, parfois, elle se fatigue. Sa santé est fragile, dû à son hospitalisation. Pendant ces temps calmes, elle dessine dans son carnet de voyage, quand elle ne plonge pas dans un bouquin. D'ailleurs, elle porte des lunettes, ne soyez pas étonnés ! Elle cherche avant tout à se divertir, avant de réfléchir, de travailler. C'est pour ça que c'est la dèche.

Caractère ▬
mom friend + s'attache facilement aux gens + gentille + attentionnée + câline + rieuse + raconte des blagues de merde + libre + fait très attention à ses Pokémons + rêveuse + a un certain talent pour le dessin

- très susceptible - clash les gens qu'elle aime pas - si elle vous aime pas, gare à vos fesses - disparaît du jour au lendemain - désordonnée - énervante - collante - jalouse - ne parle jamais d'elle - cassos - en mode fuck la police


L'histoire du personnage

∎∎

Silence

Cri. Respiration rapide. Lumière.
Le réveil fut brutal et douloureux. Des crampes, des picotements un peu partout. Du blanc. Du blanc brillant qui brûlait ses yeux trop longtemps fermés. Des questions. Beaucoup trop de questions qui arrivaient rapidement dans sa tête, l'encombrant. Tu ne pus bouger avant de reprendre une respiration normale.

" Où suis-je ? "

Dans un endroit où tu ne devrais pas être, tu en es sûr. Oui non. Tu ne sais plus. Qu'est-ce que tu as fais pour te trouver dans ce lit d'hôpital ? Tu as mal. Tu le sais. Tout est si douloureux... Pourquoi ?

" Qu'est-ce qu'il m'est arrivé ? "

Sûrement la meilleure des questions. Ou la pire. Mais rien ne venait à ton esprit. Plus rien. Du tout. Souvenirs ? Disparus, tout simplement. Ils étaient pourtant bien là. Tu le savais, qu'ils étaient. Mais la panique, ton cerveau embrumé et ta douleur t'empêchaient de réfléchir correctement.
Tu te relevas doucement sur ton lit, inspirant l'odeur aseptisée de cet hôpital. Ça puait. Tu réprimas une grimace. Non, décidément, il fallait que tu te barres au plus vite de cet endroit. Tu ne tiendrais longtemps ici. Mais tu étais attaché, non ? Une perfusion pendait à ton bras. C'est là que tu découvris tes blessures. Des cicatrices se trouvaient un peu partout sur ton bras. Tu réprimas un petit gémissement de douleur en les touchant. Tu soulevas ta couette pour observer tes jambes, elles aussi couvertes de bandages. Tu soupiras, troublé par toutes ses informations. Une douleur te lança dans l'épaule, et tu te rallongeras, observant le plafond blanc, éclairé par la lumière naturelle. C'est à ce moment que tu entendis un couinement. Était-ce toi ? Tu te retournas vers ta droite, découvrant un autre lit, avec une autre personne dedans.
Toi.
C'était un miroir. Tu étais persuadé. Au début. Mais plus les secondes passaient, plus tu avais l'impression que cette forme ne t'appartenait pas. Tu ne savais pas qui tu étais, mais tu n'étais pas ce reflet.
Ton cerveau mélangeait tout. Tu avais mal à la tête. Tu te cachas sous ta couverture. Ce n'est qu'un rêve. Forcément. Tu vas te réveiller et te rappeler de ta vie habituelle. C'est le plus logique.
Mais la voix de l'inconnue t'empêcha de replonger dans tes songes.

- Tu es réveillé ? C'est génial !

Tu perçus le sourire de cette personne dans ses paroles.

- Tu es qui ? " Non, tu ne voulais pas savoir cela. " Qu'est-ce que je fais ici ? Est-ce que c'est réel ? "

Un couinement te répondit. L'inconnue couinait ? Tu sortis ta tête des draps et observa ta voisine. Une jeune fille, plus jeune que toi, il te semblait. Maigre comme un squelette, serrant dans ses bras une peluche.

- Je m'appelle Arkann. Enfin, mon vrai prénom c'est Anne, mais je préfère ce surnom, même si c'est long...

Un autre couinement.

- Pourquoi tu couines ? C'est chiant à la fin ! J'ai mal à la tête. " Tu apposas tes mains sur ton crâne, sentant enfin ce qui clochait. Tes cheveux étaient rasés à ras. Et un bandage recouvrait ta tête. Arkann, à ta droite, s'assit sur le rebord de son lit, tenant toujours sa peluche verte dans ses bras.
- C'est Cams qui couine... Elle en a marre d'être enfermée.
- Pourquoi tu parles de ta peluche ainsi... T'es folle ou quoi... " dis-tu en te retournant dans ton lit, pour éviter de croiser son regard.
- Cams est un Rozbouton... Un Pokemon quoi. Tu te rappelles vraiment de rien ? Ils avaient dit que le choc à ta tête...

Tu ne l'écoutas plus. Tu avais ouvert grand les yeux au mot " Pokemon ". Tu ne te rappelais pas de cela, mais cela te disait quelque chose. Un nom apparut dans tes pensées. Goinfrex. Suivis d'autres, comme Wailord, Groret... Des Pokemons. Des Pokemons que tu n'aimais pas. Pourquoi, ton esprit ne voulait pas te le dire.

- ... Ils ont dit qu'on ne sortirait pas tout de suite d'ici. Et donc Cams voudrait profiter du soleil...

Cette fille parlait sans s'arrêter.

- Et moi je voudrai profiter du silence ! Laisse moi dormir !

Arkann se stoppa, un peu déconcertée par ta froideur. C'était pas sympa, tu le sais. Mais mille pensées fourmillaient dans ton esprit, et cela te rendait malade. Tu voulais juste oublier la douleur, oublier ce rêve et revenir à la réalité qui n'était pas si loin.

Tu ne te réveillas pas au bon endroit, tu en étais sûr. Un univers remplit de Goinfrex aux aspects monstrueux s'ouvrit à toi. Du sang. Partout. Des poursuites. Des parties de cache-cache diaboliques avec un énorme Ronflex éventré qui voulait te happer dans son ventre comme un Noctunoir... Cela semblait sans fin. La boucle recommençait encore. Tu avais beau déformé les parois de ce monde, c'est comme si tu rebondissais dans l'intrigue de ce cauchemar. Il te faisait tourner en rond, encore et encore. Tu avais le tournis, tu voulais tout stopper. Mais il ne voulait pas. Ce monde était ta prison. Cela n'était pas la réalité, quand même ? Non...

Tu fus réveillé par ta jeune voisine de lit. Tu hurlais à la mort, transpirant à grosses gouttes. Tu avais l'impression d'être terriblement malade. Il te manquait quelque chose. Tu avais besoin de quelque chose. Et tes souvenirs ne suffiront pas à l'obtenir.

- Mike... Mike, je suis là ! Ils vont arriver, ne t'inquiètes pas !

Tu n'analysais plus ses paroles. Ton cerveau s'était déconnecté à cause de la peur. Bientôt, des médecins et infirmiers arriveront en courant dans la chambre pour te prendre en charge. Mais tu étais déjà tombé dans les pommes.


Strange Love

They think I'm insane, they think my lover is strange

Ce n'était pas toi qui a prononcé ces mots, mais lui. Tu étais Mike, la fille bizarre, et lui, Pierce, le gentil magnifique garçon. Tu te sentais mal, lui et tes amis t'ont aidé.
La raison de ton malaise permanent ? Ton apparence physique. Depuis ton enfance, tu étais rondelette.

" C'est un beau bébé ! "
" Regardez ces petites joues ! "
" Oh, elle est toute mignonne ! "
" Elle ne devrait pas perdre un peu de poids ? Pour sa santé..."
" Elle ne fait pas d'activités sportives ? Ça ne m'étonne pas. "
" Elle, c'est sûr qu'elle ne deviendra jamais coordinatrice ou Ranger..."
" Hé Bouboule ? Quoi, t'aimes pas ton surnom ? Allez, c'est juste pour rigoler... C'est pas méchant. "
" Apprends le second degré, t'es pas drôle. "
" Tu manges salement espèce de Groret ! "
" Elle finira par atteindre la taille d'un Wailord..."
" Vous avez vu ? Elle porte une robe avec les jambons qu'elle a... Venez on va lui dire qu'elle est moche. "

Recevoir ce genre de remarques ne t'avait jamais aidé à perdre du poids. Tu avais essayé, parfois, avec ta famille, mais non. Ces kilos te convenaient très bien, pourquoi les perdre ? Au fur et à mesure que tu grandissais, ta confiance en toi disparaissait. Tes rêves de Dresseuse hors paire ? Piétinée par tes oncles et tantes, qui ne cessait de te comparer. Tu te souviens de ça, hein ? Ils te comparaient avec elle. Toi, tu n'étais rien à cause d'elle. Tu l'aimais, l'adorais, lui vouais un culte. Elle était trop parfaite comparé à toi. Tous te disaient de suivre son exemple. Tu avais beau essayé, tu ne serais jamais son égal. Dans tes souvenirs, tu cherches son prénom, son visage, son lien avec toi... Mais tu ne trouves que lui.
Pierce.

But I don't have to fucking tell them anything, anything

Au début, tu ne comprenais pas pourquoi il était venu vers toi. Avait-il juste envie de jouer au héros, de sauver la pauvre petite adolescente qui était harcelée ? Tu ne te rappelles comment ça s'est passé et quand. Mais il est apparut et a fait ami-ami avec toi et tes quelques amis. Le beau gentil ténébreux Pierce. Solitaire, il aurait pu faire parti des populaires, mais non, il vous avait choisi. Tu te méfiais. Tu craignais un coup en douce. Était-ce déjà arrivé ? Tu ne sais plus. Mais tu avais peur de lui. Peur t'accorder ta confiance. Tu voulais être juste être tranquille, être aimé comme tu étais et ce fut le cas.
Vous fûtes amis un temps. Mais il te parlait de plus en plus, et tu n'étais pas insensible à son charme. Tu ne voulais pas que ça se sache. Tu ne voulais pas que lui aussi soit salit par ta réputation. Tu vois, tu t'attaches trop facilement aux gens... Tu es trop sensible. Tu voulais juste le garder pour tout. Pierce était ton secret.

That's the beauty of a secret
You know you're supposed to keep it


Mais ils ont su. À croire qu'ils t'observaient jour et nuit. Pourquoi ta vie minable de Goinfrex les attiraient autant ? Ils n'aimaient que détruire tout ce que tu touchais. Il y avait des mots sur les portes des toilettes, des murmures sur votre passage. Les filles étaient jalouses, les garçons dégoûtés. Cependant, tu ne comprenais pas. Comment avaient-ils su ? Pierce et toi avaient fait attention, vous n'aviez même pas dit à vos amis.
Avais-tu raison de l'aimer ? Il ne t'avait pas abandonner après cet épisode. Il s'était même accroché. Tu espérais. Tu croyais au pouvoir de l'amour.

∎∎

Silence

Un doux parfum te réveilla. Tu sortis doucement du brouillard de tes souvenirs. Tu te rappelais de Pierce. Que tu t'appelais Mike. Et que tu étais grosse. Rien ne t'expliquait ce qui t'était arrivé. Cela avait-il un quelconque rapport avec tes souvenirs ? Tu soupiras et tiras ta couette, observant le Rozbouton de ta voisine doré au soleil. C'est lui qui libérait cette si bonne odeur de fleurs... Tu essayas de te relever, mais c'était trop tôt. Tu eus immédiatement le tournis. Tu soupiras en posant ta tête sur l'oreiller.

- Désolé si Cams t'a réveillé. Dès qu'elle est au soleil... Elle produit cette bonne odeur.

Arkann était là, dans le coin de la chambre, observant par la fenêtre. Elle était jolie, c'est ce que tu te dis à cet instant. Et maigre. Tu remarquas aussi ses béquilles.

- Ce n'est pas grave... C'était plutôt agréable.

Elle capta ton regard sur elle.

- On va m'opérer de la cheville, mais c'est compliqué. " avoua-t-elle.
- Oh... J'espère que ça marchera. " tu dis, sans conviction. L'asiatique ne répondit pas, détournant son regard vers la fenêtre.

Pendant ce temps, le Rozbouton sauta du rebord de la fenêtre, et arriva en dansant sur ton lit. Tu l'observas, sans comprendre. Il libéra une douce odeur de lavande... Ton odeur préférée. Tu souris instinctivement, et lui aussi, en tournoyant sur ses petites pattes. L'autre jeune femme  jeta un coup d'œil au petit spectacle.

- Tu as des Pokemons ? " demanda-t-elle, sur un ton doux.

Tu grimaças. Les seuls souvenirs de Pokemons qu'elle avait, c'étaient tes surnoms... Est-ce que tu en avais ? Après, avec Pierce ? Est-ce que tu étais devenue dresseuse ? Tu fixas le vide. Si tu étais ici et que quelques parts, on t'attendait... Et si Pierce te cherchait ?

- On n'a pas trouvé de Pokeballs dans ton sac alors, je me demandais...
- Chais pas. Est-ce qu'un jeune homme est venu me voir ? C'est mon petit ami... Pierce.

Arkann te regarda de travers. Tu avais dit quelque chose de bizarre, ou quoi ?

- Je n'ai vu personne depuis que je suis réveillée... C'est bizarre, non ?

La jeune asiatique baissa la tête et bredouilla :

- Je ne sais pas. Je viens juste d'arriver, pour me faire opérer.

Quelque chose n'allait pas. Tu ne le sentais que trop bien. C'est à ce moment que les médecins arrivèrent. Il était temps que tu saches la vérité. Du moins, un semblant de vérité.


Roman Holiday

Oh, we'll be looking for sunlight
Or the headlights


Des souvenirs sont revenus dans ta mémoire. Alors, pourquoi ne correspondent-ils pas à la réalité ?
Tu étais folle de lui. Il était fou de toi. Ensemble, c'était pour toujours. Dans ses souvenirs, vous marchez main dans la main, au coucher du soleil. Il t'embrasse tendrement lorsque la Lune se lève. Il te fait des poèmes dans des lettres qu'il glisse discrètement dans ton sac à dos. Vous mangez une glace sur le sable un magnifique jour d'été. Tout était si parfait. Un rêve, pour toi qui ne pensait pas avoir cette chance un jour.

And the timing's never right

Toutefois, comme dans toutes les relations qui semblent être parfaites, elles ne le sont pas. Tu te souviens à présent de ces petits détails. Ta jalousie excessive tout d'abord. Il était exclusivement pour toi. Tu avais tellement peur de le perdre et de te retrouver. Et puis, il y avait eu ces silences. Ses silences. Il s'éloignait peu à peu. Il parlait avec les populaires. Il faisait ami ami avec tes harceleurs. Tu n'aimais pas ça. Tu lui as expliqué la trahison que tu ressentais, mais il t'a répondu qu'il pouvait être ami avec qui il voulait.
Et puis il y avait eu le message.

Didn't know where I was running to
But I won't look back



∎∎

Silence

- Arkann. Dis-moi la vérité...

Tu étais assise sur ton lit, adossée contre le mur. Le médecin et l'infirmier étaient repartis, te laissant dans tes pensées les plus sombres. Tu savais pourquoi tu étais là, tu savais quels médicaments tu allais prendre... Tu connaissais ton problème. Mais il manquait des pièces au puzzle de ton histoire.

- Tu es comme moi Mike. On a la même maladie... Mais on va s'en sortir. On est entre bonnes mains ici. " avoua la dresseuse au Rozbouton.
- C'est impossible.
- J'ai dit la même chose que toi quand je suis arrivée...

Tu le savais maintenant. Cet hôpital sera ta prison pendant un certain temps encore. Tu t'enfonças sous tes draps pour pleurer en silence. Tu te sentais condamné, enchaînée pour toujours à ce chariot de perfusion. Et il te manquait quelque chose. Tu avais besoin de ce quelque chose, même si tu ne savais pas ce que c'était...
Une main vint te caresser la tête. Arkann. Tu ne dis rien, mais tu ne la repoussas pas.

- Désolé d'avoir été cache quand je me suis réveillée...
- Chut... T'inquiètes, j'ai l'habitude. Je suis un moulin...

Tu sanglotas plus fort. Tes souvenirs revenaient peu à peu, et c'était dur. L'autre jeune femme murmura :

- On va se soutenir maintenant...


Ghosts

I'm searching for something that I can't reach

Le fameux message. Pierce était venu chez toi. Il était parti aux toilettes, laissant son portable allumé. Tu avais regardé rapidement. Cependant les mots que tu as aperçu t'ont obligé à fixer plus longuement l'écran. Puis à tout lire. Et enfin, à pleurer.

" C'est vrai qu'elle est grosse... Je lui parle de régime, mais elle ne veut rien entendre. "
" Elle passe ses journées enfermée, tu parles d'une relation passionnante ! "
" Elle est chiante. "
" Je pense que je vais rompre... Cette Groret me gonfle. "

Quand il est revenu, tu ressemblais à un Pandespiègle. Tu ne savais pas quoi faire. Tu l'aimais. Mais lui non. La terrible vérité. De plus, il n'aimait pas tes rondeurs... Quelle trahison.

You said that you're no good for me
Cause I'm always tugging at your sleeve
And I swear I hate you when you leave
But I like it anyway


Pierce a essayé de s'expliquer. Sans réussir. Pour toi, ce n'était qu'un connard qui avait joué de toi. Et tu avais raison. Mais tu culpabilisais de ne pas pouvoir entrer dans les bons critères physiques. Il ne fallait pas. Tu étais parfaite comme tu étais. Tu es parfaite telle que tu es.
Le connard est parti. Tu as pleuré toute la journée. Toute la nuit. Tu lui en voulais, tu voulais le haïr pour les mots terribles qu'il avait écrit, mais tu en étais incapable.

My ghost, where'd you go ?
What happened to the soul you used to be ?


►►

I walk the line

I find myself alone when each day is through
Yes, I'll admit that I'm a fool for you


Tu culpabilisais encore et encore. Tu pleurais. Elle, ton modèle, elle est venue te voir. Celle dont tu ne te rappelles pas le nom. Celle que tu adores. Elle essayait de te rassurer. Tu lui fis promettre de t'aider à perdre du poids. Elle avait grimacé. Tu avais décidé de changer pour ce jeune homme. Tu avais décidé de vivre pour son amour.
Quel âge tu avais ? 17 ans, peut-être. C'est encore flou. Mais ta vie allait prendre un tournant. La passion qui te dévorait allait te consumer de l'intérieur. L'amour fut ton plus grand malheur.

Because you're mine, I walk the line.

Tu as commencé à essayer tout ce que tu trouvais dans les magazines et autres. Tu as même fait du sport ! Un petit miracle. Tu te rappelles de ta première pompe ? Tu étais motivée.
Mais aucun résultat. Soit tu ne perdais pas un kilos, soit tu reprenais ce kilos peu de temps après. Impossible de devenir maigre. Dans ton entourage, on te regardait bizarrement. Ta famille te disait que tu étais très bien comme tu étais. Mais toi, tu voulais être comme Pierce le voulait. Tu as commencé à avoir peur. Tu désespérais de ne plus jamais être avec lui. Tu étais jalouse de toutes les filles qui s'approchaient de lui.
Tu étais stressée, malade. Tu as commencé à vomir, sans vraiment te rendre compte. Ça te faisait évacuer ton stress et tes kilos en trop.

∎∎

Empty Gold

Tu étais à la fenêtre de ta prison. Tu touchais le verre froid, observant le petit parc du bâtiment où se promenaient de nombreux patients et Pokemons. Tu contemplais le spectacle avec ses yeux gris remplis de tristesse. Arkann était assise sur son lit, plongée dans sa lecture.
Toi, tu étais perdue. Tu ne savais pas quoi faire. Il y avait ce manque constant. Mais tu devais lutter, et cela te prenait toute ton énergie. Tu voulais sortir, mais tu savais que tu étais incapable de survivre toute seule dehors. Tu avais besoin de temps. Ce séjour à l'hôpital était l'occasion de faire un point sur ta vie. Sur les épreuves que tu as traversé.
Tu pouvais changer radicalement de vie en sortant d'ici. Mais le temps était aussi ta prison. Tu ne mangeais rien, mais dormais beaucoup. Tu faisais des horribles cauchemars si réels, que tu ne distinguais plus tes souvenirs de ces horribles songes. À croire que Darkrai t'en voulait lui-même. Tu finirais peut-être folle. Ils avaient raison, au fond. Elle avait sa place ici.

I, I must confess
How hard I tried to breathe, through the trees of loneliness


Tu te retournas vers sa colocataire de chambre et son Rozbouton. Tu avais besoin de parler à quelqu'un. De partager ton expérience, ta vision des choses. Tu avais besoin d'une amie. Mais tu n'osais pas. Tu avais peur de regarder à travers ce miroir qu'était Arkann. Tu avais peur de voir ce qu'il restait de toi, c'est-à-dire, de simples morceaux d'âme éparpillés ici et là dans un corps mourant.
Tu sortis de la chambre sans un mot, accompagnée de ta perfusion. Tu fuyais. C'était plus simple. Tu te retrouvas dans la cafétéria, sans vraiment le vouloir. Tu t'éloignas des rares personnes qui mangeaient là et tu t'assis face à l'aquarium géant.
Le Venalgue te fixait toujours. Cela faisait trois jours que tu venais, trois jours qu'il te fixait, faisant rager la bataille de regard. Au final, tu souris. Lui aussi, il se trouvait dans une prison. Lui aussi, il avait été abandonné. Lui aussi, il souffrait. Elle se rapprocha de la vitre et murmura :

- Si seulement je pouvais t'aider...

Tu tiquas. Peut-être que ce Venalgue, tu ne pouvais pas l'aider, mais tu connaissais une autre personne qui souffrait sans le montrer.

Feel like we've been falling down
Like these autumn feaves
But baby don't let the winter come
Don't let our hearts freeze


Tu retournas dans ta chambre et tu t'assis cette fois près d'Arkann.

- Est-ce qu'on pourrait parler...?

Votre conversation dura des heures. Une connexion fut créée.


Control

The house was awake, the shadows are monsters
The hallways, they echoed and groaned


Tu as perdu du poids. Les gens t'ont fait la remarque. Tu étais enfin normale, pour toi. Peu à peu, des formes trop importantes ne dépassaient plus de ton pantalon. Tu étais jolie, mignonne, d'après les murmures. Mais tu ne voulais être belle que pour un seul homme. Pierce. C'était votre dernière année d'études, et tu allais tout donner. Tu allais le récupérer. Le problème, c'est que tu ne devais pas arrêter ton régime " spécial ", oh non. Sinon, tu reprendrais du poids. Alors, tu le continuais... À tous prix.

I'm bigger than my body
I'm colder than my house
I'm meaner than my demons
I'm bigger than these bones


Pourtant, quelque chose clochait. Tu te sentais toujours aussi grosse. Oui, c'était mieux, mais ce n'était pas assez. Il fallait... Toujours plus. Tu avais le sentiment de n'être jamais satisfaite par cette taille. Tu avais toujours l'impression de voir l'ancien toi dans le miroir. Et puis, tu le voyais bien au regard de ton amour. Il ne s'intéressait pas à toi. Tu continuais à pleurer, à paniquer à cause de lui. Tu te donnais toute ton énergie pour lui. Mais rien. Pas de commentaire. Qu'est-ce qu'il voulait de plus à la fin ?
Tu es allée lui parler, une bonne fois pour toutes. Il t'a simplement dit qu'il ne voulait pas d'un tas d'os.

Who is in control ?

Tu devais reprendre du poids. Mais tu te sentais déjà trop grosse. Ton reflet n'était pas parfait. Si tu abandonnais son régime spécial, tu redeviendrais comme avant. Ronde. Moche. Indésirable. Et puis, maintenant, tu ne mangeais plus que pour une seule chose. Voir la nourriture sortir de tes entrailles. Tu contrôlais tout ça. Tu savais comment arrêter, comment commencer. Tu avais décidé d'être belle et tu le serais.
Pourtant, les rumeurs recommencèrent au lycée. Les remarques aussi. Tu étais un monstre, tout simplement, une sorcière. La peau sur les os, tu faisais peur. Tu étais pâle comme un cadavre, et tu souffrais. Mais ce n'était toujours pas assez.
La maladie avait le contrôle.

►►

Trouble

Let's cause a little bit of trouble

Tu n'as pas supporté longtemps la pression des autres. Tu ne savais plus quoi faire. Tu étais une âme perdue. Alors, tu as décidé d'oublier. Tu as commencé à disparaître, après ton diplôme obtenu de justesse. À 18 ans, tu fuyais les reproches de ta famille et de tes amis.
Tu ne voulais pas arrêter de maigrir. Tu avais besoin de te sentir bien... Tu avais déjà testé la drogue. Mais pour te sortir de ta dépression, il t'en fallait toujours plus. Tu voulais juste être heureuse pour toujours, même si ce n'était qu'une illusion.

And I've got my mind up this time
Go on and light a cigarette
Set a fire in my head
Set a fire in my head tonight


L'addiction. Ta nouvelle meilleure ennemie. Tu t'accrochais à elle. Mais plus ça allait, plus tu étais en manque rapidement. Tes crises de manque te faisaient passer pour une folle. À moins que tu ne l'étais déjà ? Des cauchemars, des hallucinations, des bruits, des monstres. Tu étais malade, fragile. Une petite chose mourante. Tu n'étais plus qu'un déchet humain. Personne ne voulait de toi. Dans la rue, ta nouvelle maison, on vous dévisageait, toi et tes tremblements.

Tu étais mourante.

On t'avait tendu des mains, tu ne peux pas le nier. Tu étais dans un tel état que tu n'arrivais pas t'en rappeler à cette époque. Aujourd'hui, tu arrives à t'en rappeler. Des gens avaient ramassé ce qu'il restait de toi, Mike. Comme toujours, tu avais fui. Tu fuis toujours les problèmes. Tu ne voulais pas les entraîner dans ta chute mortelle.
Car tu le savais, à l'époque, que tu allais mourir, non ? Ce n'était pas ton but final ?
Tu t'étais cachée à l'autre bout de la région pour mourir. Pour ne pas qu'ils souffrent.
Même elle, ton modèle, t'avait tendu la main. Mais tu ne voulais pas la pourrir en la touchant. Elle était la pureté attirée par le mal, les péchés, la souffrance que tu représentais.

∎∎

Silence

- Ayliss...
- Hum ?

Tu n'avais pas prononcé assez fort ce nom pour qu'Arkann l'entende.

- Ayliss. C'est le prénom de ma sœur... Depuis que je me suis sortie du coma, je cherche à le retrouver. Je n'arrivais pas... Pourtant c'est ma sœur !

Tu éclatas en sanglot. Tu t'en voulais. Tu te rendais compte de ta bêtise, dans l'état dans lequel tu t'étais mise... Juste pour un garçon. Qui ne t'aimait tout simplement pas.

- Est-ce qu'elle est au courant que je suis vivante... Il faut que je l'appelle... Oh non. Elle doit me détester. Je ne peux pas l'appeler comme ça. Je ne sais pas. Ce serait plus simple si j'étais morte... " Tu paniquais.
Hé non, dis pas ça ! Allez, prends mes mains.

Tu t'exécutas, alors que le petit Rozbouton tournait autour de vous, diffusant un délicieux encens.

- S'il y a bien une chose que la danse m'a apprise, parmi toutes les choses qui ne me servent plus à rien avec ma cheville irréparable, ce sont les exercices de respiration. Allez, inspire et expire avec moi...

Tu l'imitas. Arkann avait un pouvoir sur toi. Avec elle, tu te sentais bien. Aimée. Comprise. Tu t'effondras dans ses bras. Tu avais balayé tous les gens que tu avais aimé, mais pas elle. Vous aviez besoin l'une de l'autre. Les deux doigts de la main. Vous vous étiez promis de sortir de l'hôpital main dans la main.
Tu ne voulais plus fuir.


Drive

All we do is drive

Ce fut ton dernier délire. Dans un état second, tu avais volé une voiture. Pourquoi ?
Pour te venger. Tu voulais retrouver Pierce. Tu ne savais pas pourquoi. Lui parler ? Lui montrer ce qu'il lui avait infligé ? Tu lui en voulais terriblement.
Mais tu étais toujours amoureuse, malgré toutes ces épreuves. Tu étais la Bête, il serait la Belle. Tu y croyais toujours. Lui seul pouvait te sauver de la malédiction dans un baiser magique qui résoudrait tout.
Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps ? Non.

All we do is thing about the feelings that we hide
All we do is sit in silence waiting for a sign
Sick and full of pride
All we do is drive


À quoi tu pensais ? À quoi tu pensais réellement en roulant à cette allure, dans ton état ? Ah, c'est vrai. Tu étais incapable de penser. Si bien que tu n'as pas eu le temps de réaction nécessaire pour éviter le mur.

Tu es un miracle. Tu aurais pu mourir. Tu aurais dû mourir. Tu es morte pendant quelques secondes. On t'a sauvé à temps.
Tu ne te souviens à partir de ce moment. Car tu es tombée dans le coma pendant des mois, ta blessure à la tête, la drogue et l'anorexie t'ayant fait souffrir. Normalement, tu ne devrais pas être là.

∎∎

Hurricane

And there's a storm you're starting now

- Allez Mike, dépêche toi ! On va rater le bus !
- C'est bon, j'arrive !

Tu arrivas enfin au niveau de ta nouvelle amie. C'est le jour où vous sortez de votre prison, enfin. Camélia, le petit Rozbouton, dansait aux portes de l'hôpital.

- Bon... Qu'est-ce qu'on va faire, une fois dans ce bus ?

Arkann haussa les épaules. Tu portais son sac. Elle avait toujours ses béquilles. Les médecins ne pouvaient rien faire pour sa cheville. Elle était foutue... Toi aussi, tu étais foutue.

-,Si je ne peux pas devenir danseuse étoile... Pourquoi pas coordinatrice ? " se questionna l'asiatique.
- Et puis quoi encore ? " tu rigolais.
- Toi, tu as bien pris ce Pokemon... Ne me dis pas que ce n'est pas pour rien.

Tu observas ta ceinture qu'elle pointait du doigt. Une Pokéball y brillait. Tu avais tenu ta promesse. Tu avais libéré Arkann, le petit Venalgue et toi-même de cette prison. Tu souris. Ça faisait du bien de sourire. Cela te donnait de l'espoir.

- Avant de devenir Top-Dresseuse, je dois bosser un peu. Tatoueuse peut-être... Comme ça je pourrais repartir à zéro, loin d'ici.
- Très bien. Je t'accompagne. Tu ne te débarrasseras pas de moi si facilement.
- Je n'en avais pas l'intention...

I'm a hurricane



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 260
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 0:25
Ma future petite soeur.
Encore un perso qui claque sa maman, n'est-ce-pas ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 57
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 12:29
Hey future grande sœur qui n'existe pas
Non c'est un perso qui claque des papas/paf/ Je vais bien m'amuser avec elle je finis dans la semaine la fiche !



♮ Queen of Clubs

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 18
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 17:25
La voici, la voilà...

En vrai c'est terrible l'anorexie... Et puis l'amour. Elle est parfaite, j'espère qu'elle se reconstruira ;w; (ces petits mots d'amour ne collent pas avec Arz mais c'est l'intention qui compte.)



Et c'est la validation ▬ Hey, félicitation, tu viens d'être validé, et... Eh bien donc on va te donner quelques petits liens importants pour que tu puisses bien t'y retrouver !

Oh, et il semblerait que le professeur n'ait pas décidé de te laisser partir les mains vides... En effet, pour débuter cette grande aventure à Lazuli, il te laisse 2 pokéball mais aussi 2 potions !

Avant toute chose ▬ Alors, en premier lieu, aller recenser son avatar et... Une petite foule d'autre chose, comme par exemple le lieu d'origine du personnage (eh oui, ça peut-être une bonne chose pour trouver des liens !) en venant inscrire ton personnage dans les bottins. Ensuite, il faudra aller faire la T-Card ainsi que la banque ; qui seront bien utile pour la suite de l'aventure ! En parlant d'aventure d'ailleurs... Comme il a été précisé dans les annexes, un modérateur est affecté à chaque membre, et tu te retrouves, comme le reste de ta clique, sous les ordres et les lois d'ALTARITE.

Éventuellement ▬ Ce n'est pas obligatoire, mais tout de même recommandé, d'aller faire une fiche de lien, idéal pour se trouver quelques liens ou RP ! Et aussi un journal intime, si l'envie t'en prends ?

Les autres possibilités ▬ Eh bien, il existe de multiples autres activités possibles à réaliser ! On te laisse les découvrir à ton rythme, et puis, si tu as besoin, n'hésite pas à contacter un membre du staff... Ou bien à te référer au Guide du débutant.

Plongeons ensemble dans le monde des... Pokémon !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
()
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always Blue :: Welcome to the Pokémon World :: Tell your story :: Fiches validées-
Sauter vers: