:: Welcome to the Pokémon World :: Tell your story :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie c'est compliqué ϟ Enola

avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 19
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 8 Mai 2017 - 23:46
Enola Sugar
Nom ▬ Sugar. Comme le sucre en anglais, oui.
Prénom ▬ Enola, si on inverse ça fait alone.
Age ▬ 18 ans et des licornes
Date de naissance ▬ 16 octobre, Féli-Cité, à Sinnoh.
Orientation sexuelle ▬ pansexuelle.
Situation familiale et amoureuse ▬ Boude ses parents, vit seule à Métilaine.
Travail/hobbie ▬ Apprentie journaliste/photographe.
Situation financière ▬ Pour une jeune fille comme elle, pas à plaindre.
Particularités ▬ Elle déteste la solitude. Trop de temps passé seule dans le petit appartement familial, trop de temps passé à espérer un peu d’amour et de présence, en vain. Et elle dissimule ça sous un joli sourire, et par une présence bien trop collante auprès de ceux qu’elle apprécie, à ne plus vouloir les lâcher.
Groupe ▬ Meloetta / Coordinatrice
Avatar ▬ Scarlett Leithold


STARTER


Pokémon ▬ Pichu
Surnom ▬ Chupa
Niveau ▬ 10
Sexe ▬ Femelle
Nature ▬ Fofolle
Talent ▬ Paratonnerre
Stats ▬ PV: 00 || Vitesse: 00

Cette Pichu est une vraie pile électrique, et peut-être son type a-t-il aggravé ça. Toujours est-il qu'elle est toujours prête à faire les cent coups avec sa partenaire, voire même lui fait des farces. Elles vivent toutes deux une belle complicité, souvent un simple regard leur suffit pour qu'elles s'accordent aussitôt, et elles sont toutes deux bien enthousiastes pour faire des concours. Leur amitié et leur énergie sur scène font plaisir à voir.

Rplayeur

Pseudo ▬ Pitch, à jamais.
Votre âge ? ▬ Toujours 19.
Votre personnage est ▬ inventé.
Comment vous êtes arrivés ici ? ▬
Le truc que vous aimez plus que tout ? ▬ Lire !
Un dernier mot ? ▬ Choubidouwa.

Habitudes ▬ écrire ici quelques habitudes de votre personnage. Il peut s'agir de choses qu'il fait tout le temps, de choses qu'il aime, bref, tout ce qui peut être important de noter sur son comportement !

Caractère ▬ grande lectrice, adore les mythes et légendes – optimiste, joyeuse et câline – joueuse et charmeuse – peste, aime se venger – très sociable, déteste la solitude – bavarde – ouvre très facilement ses draps – grande adoratrice des pokémons, aurait pu devenir collectionneuse – aime voyager, rencontrer de nouveaux gens ou paysages – boudeuse (mais pas longtemps, sauf pour ses parents) – insouciante – compréhensive, ne juge jamais un état d’esprit ou une tenue – adore le rose, les fringues, les bijoux, aurait pu finir styliste, et adore particulièrement Valériane.


Histoire
Seule. C'est un mot qui a bien trop souvent résonné dans le grand appartement vide. Un mot qui est devenu son pire cauchemar, quand bien même elle tente de le combattre, petit à petit, en se confrontant à la vie. Bien souvent les larmes tâchaient l'oreiller, alors qu'elle gémissait et balbutiait qu'elle ne voulait pas dormir toute seule, roulée en boule dans son petit lit. Pourtant, Enola avait reçu tout l'amour qu'il fallait lorsqu'elle était bébé, peut-être trop. Peut-être que ça lui a fait un choc, du jour au lendemain, de ne plus connaître le bonheur et la sécurité d'être dans les bras de ses parents constamment. Parce que papa et maman avaient repris leurs travaux, repris leurs trains de vie si rapide, qu'un enfant ne pouvait pas suivre, Enola ne pouvait pas se balader aux quatre coins de Sinnoh avec eux en deux jours. Elle passa donc son enfance chez ses grands-parents, passant son temps à lire un livre, ou à se débrouiller toute seule comme une grande, parce que les grands parents n'étaient pas des plus réactifs quand il s'agissait de lui donner un truc. Ils restaient devant la télé, et elle, elle se perchait sur une chaise pour attraper un verre. Enola sut donc vite se débrouiller dans la vie, que ce soit pour faire à manger ou pour s'habiller et se coiffer, et à l'ère d'internet, elle pouvait tout acheter en ligne, c'était pratique. Des amis à l'école, ce fut rare qu'elle s'en fit, quelques amitiés par-ci par-là lui convenaient, surtout parce qu'elle avait son cousin, Antonio. Oh, il la fascinait, il était si grand, fort, sportif, elle l'aurait suivi partout, à eux deux ils étaient de vrais casse-cous. En soit, son enfance fut banale, quoique privée de l'amour de ses parents, qui lui laissaient régulièrement des mots. Pas là pendant trois jours, on t'aime ma chérie. A partir de l'adolescence, elle commençait à en avoir marre, elle commençait à ne plus vouloir de ces petits papiers, de cette lâcheté, de ne plus connaître le visage de ses parents que par les photos et la télé. Elle se renfermait, se cloîtrait dans ses bouquins. Elle a beaucoup lu, Enola, sur les pokémons, les combats, les concours aussi. Ils l'attiraient de plus en plus, elle rêvait de venir sur scène, mais tout semblait l'empêcher de monter sur les planches. Au fond elle aurait voulu faire plaisir à ses parents, être une journaliste de renom, se déplacer dans tout Sinnoh, être connue et avoir des pokémons forts et utiles. Mais l'amertume grandissait au fur et à mesure qu'elle pensait à ça, ils ne la méritaient pas, ils ne méritaient pas qu'elle se casse en deux pour eux. Elle ferait ce qu'elle voudrait, parents ou pas, fierté ou pas, oh, écrire l'attirait, mais avant tout, elle voulait s'éclater. Pourtant, comme ses parents, elle adorait photographier, son papa lui avait laissé, pour un de ses énièmes anniversaire seule, un bel appareil photo, un bel engin qu'elle chérit. Elle prenait énormément de photos avec, beaucoup de paysages solitaires, même si elle aurait aimé rencontrer des pokémons, les découvrir à travers l'objectif. Quelque chose la bloquait. Déjà, elle n'avait pas de pokémons. C'est au lycée que son cousin lui confia un oeuf. Elle le couva soigneusement, lui donna tout l'amour qu'il fallait, tout l'amour qu'on lui avait ôté, elle avait trop tendance à le porter sur les autres, et elle le voyait bien, en échange elle en récupérait un peu. L'oeuf éclot rapidement, et sortit de sa coquille, une adorable petite Pichu. Une petite boule d'énergie, une pile électrique qu'elle appela Chupa, à grâce à elle, Enola s'ouvrit bien plus. Chupa la détermina plus que jamais à devenir coordinatrice, de nombreuses fois la musique résonnait dans la chambre de la blonde, alors qu'elles s'entraînaient à des chorégraphies synchronisées. Elle commença à bien plus s'intéresser à la mode, découvrit la championne Valériane grâce à internet, elle aimerait bien photographier des défilés, des mannequins, écrire dans un magazine de mode, y'avait beaucoup de choses qui la tentaient, mais elle restait coincée dans son petit appartement. Jusqu'à ses 18 ans. Elle aurait pensé qu'ils viendraient, qu'ils feraient une exception, c'était spécial, elle devenait majeure, cette fois, ce n'était pas rien. Mais si. Une carte sur la table, un gâteau acheté à la patisserie, des mots hypocrites, c'était tout. Alors elle attrapa la pokéball de Chupa, un sac de fringues, son argent, son Holokit, et elle s'en alla, elle aussi en laissant un mot. En abandonnant derrière elle cette cage dorée dans laquelle elle était restée si longtemps, dans l'espoir qu'on la rejoigne, en vain. Et rester à Sinnoh aurait été trop simple. Oh, son coeur tambourinait comme jamais, mais elle goûtait enfin à ce sentiment jouissif d'aventures alors qu'elle embarquait sur le premier bâteau venu. Miranoir, l'île de tous les possibles, c'était ce qu'elle en avait lu sur internet. Oh, elle ne se faisait guère de mouron, sur le fait de trouver un appart, de l'argent, après tout, elle avait accès au compte bancaire de ses parents, quand bien même elle espérait voler de ses propres ailes désormais. Pas même un appel sur l'Holokit, ce qu'elle espérait peut-être, pas même un message pour s'assurer qu'elle allait bien, ou l'encourager. Alors elle avait débarqué à Paoles comme une fleur, sans savoir où se loger, à part à l'hôtel, mais elle était déterminée à percer dans le monde des concours. Elle avait vite fouiné, apprit que ça se faisait à Waurlhaul, et quelques jours plus tard, elle se campait, excitée comme une puce, devant le bâtiment des concours. Elle eut vite fait de participer à quelque uns, sans réelle motivation de gagner, juste de goûter à cette sensation qui la boostait à bloc, la liait d'autant plus à Chupa, qui elle aussi adorait être sur les feux de la rampe. Les quelques récompenses servaient à payer l'hôtel, jusqu'à ce que, dans les coulisses qu'elle photographiait allègrement, elle fut abordée par un jeune homme, plutôt mignon. Il habitait dans le coin, et il était d'accord pour une colocation, pour faire d'elle une sorte d'élève. Lui aussi était journaliste et photographe, elle avait d'ailleurs dévoré ses books, il avait déjà tant vu, tant photographié, qu'elle rêvait de faire de même. Rapidement du monde rejoint le duo. Mira, Caroline, et puis même Ninmah, ah ils devaient bien se sentir seuls, les garçons, quand les trois filles faisaient des batailles de polochon. La vie était belle, quand on partageait le lit, la salle de jeu, elle montait sa petite équipe de concours... jusqu'à ce tsunami. Il est arrivé sans prévenir, à la télé ils parlaient d'une tempête sans précédent, les scientifiques se relayaient sur les plateaux télés pour expliquer que ça venait sans doute du grand froid qui avait frappé l'île, et que du coup, le niveau de la mer montait trop vite. C'était parfaitement naturel, oui... Mais ça allait ravager l'île. Alors tout le monde a plié bagages, plus ou moins rapidement, et elle décida de mettre les voiles vers une petite île qu'elle ne connaissait pas trop, du nom de Lazuli. Elle ne savait pas trop ce que devenait les autres, mais... Elle avait décidé de se heurter à la vraie vie, après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always Blue :: Welcome to the Pokémon World :: Tell your story :: Fiches validées-
Sauter vers: