:: Welcome to the Pokémon World :: Tell your story :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cassiopée Marshall ▬ Shooting Star

avatar
▬ MESSAGES : 38
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 8 Mai 2017 - 21:08
Cassiopée Marshall
Nom ▬ Marshall.
Prénom ▬ Cassiopée, mais elle se fait appeler Cassie.
Age ▬ 27 ans.
Date de naissance ▬ 15 février à Méanville, Unys.
Orientation sexuelle ▬ Hétérosexuelle.
Situation familiale et amoureuse ▬ Célibataire et n'a que sa mère qu'elle a quitté sans dire où elle allait.
Travail/hobby ▬ Ancienne star du Pokéwood, elle s’engage en tant que Ranger pour aider les Pokémon en danger, mais elle n’y connait absolument rien.
Situation financière ▬ Très aisée.
Particularités ▬ hypermnésique ce qui la rend très intelligente comme elle retient tout ce qu’elle lit, le seul soucis c’est… Ben faut qu’elle lit quoi !
Groupe ▬ Cobaltium.
Avatar ▬ Jennifer Lawrence.


STARTER

Type Normal Aucun type

Pokémon ▬ Laporeille.
Surnom ▬ Danae.
Niveau ▬ 16
Sexe ▬ Femelle.
Nature ▬ Hardie.
Talent ▬ Échauffement.
Stats ▬ PV: 43 || Vitesse: 32

Une chose qu'on remarque tout de suite c'est qu'elle déteste l'injustice et n'hésite pas à foncer tête baisser contre un agresseur même s'il est plus puissant que lui. Plutôt gentille, elle a quand même un fort caractère et ne manque pas d'énergie.


Rplayeur

Pseudo ▬ Mila.
Votre âge ? ▬ 22 ans.
Votre personnage est ▬ inventé.
Comment vous êtes arrivés ici ? ▬  
Le truc que vous aimez plus que tout ? ▬ Les Pokémon ?
Un dernier mot ? ▬ Je vous aime  

Habitudes ▬ A peur de beaucoup de choses, mais n'a jamais peur d'aller à la rencontre de ses peurs pour les surpasser.
N'y connait rien en Pokémon, en combat... Mais est déterminée à apprendre pour être une bonne ranger.
Raffole des glaces au caramel et les bonbons qui "piquent"

Caractère ▬ Amusante, elle adore faire des grimaces en tout genre pour exprimer ses émotions.
Maladroite et parfois même véritable boulet, elle fait des efforts, mais ayant été assistée toute sa vie, elle ne sait pas faire grand chose de ses dix doigts.
Naïve, pour elle tout ce qui est dans les séries et dans les films c'est vrai et elle est assez surprise quand elle apprend que certains clichés ne sont pas du tout réalistes.
Ouverte, elle n'hésitera pas à parler à tout le monde peu-importe ce qu'il est et ce qu'il fait.


Histoire

Certains ont de la chance de naître dans une bonne famille, d’autres non. Ma mère n’était pas prête à m’avoir et mon père s’est barré quand il a su qu’elle était enceinte. Je n’ai donc eu pas le choix qu’être avec elle. Je ne me rappelle pas grand-chose de ma toute petite enfance, mais je sais que ma mère est ce qu’on appelle une mauvaise mère. Elle faisait passer ses besoins avant les miens et bien souvent je me retrouvais seule à jouer dans ma chambre. Ma mère me prenait pour une poupée qu’on habille, qu’on lui donne à manger quand elle pleure et qu’on appelle au secours quand elle ne veut pas s’arrêter de pleurer. Mais au fond c’était peut-être mieux ainsi. Car une fois qu’on lui a dit que j’étais une bambin si jolie que je pouvais faire de la publicité s’en était fini pour moi. C’est comme ça que je suis devenue une enfant star. Mannequin d’abord dans les magazines et publicité, puis en grandissant actrice. J’aimais bien ce que je faisais je n’avais pas vraiment eu la chance de connaître autre chose. Je n’allais pas à l’école, une fois que je savais lire ma mère m’a tout simplement donner des livres pour que j’apprends et c’est tout. Sur les plateaux j’étais surtout avec des personnes plus âgées donc je ne pouvais pas me faire d’amis là non plus. Mais je m’étais toujours montré sage et obéissante et avec de l’insistance j’ai réussis à obtenir de ma mère qu’elle m’envoie une semaine au collège pour essayer. Mais j’étais clairement une star pour ado à cause de la série que je tournais et tout le monde me connaissait. Alors immédiatement tout le monde est venu me parler et s’intéresser à moi, mais en une semaine j’ai bien compris que ce n’était pas vraiment moi qui les intéressait, mais plus la star que j’étais. J’ai vite abandonné l’idée d’y retourner, mais le truc qui m’a plus c’était à quel point ils étaient normal et avait le droit de manger tout ce qu’il veut et j’ai pu goûter des choses vraiment bons que ma mère me donne jamais. Pour que je sois parfaite j’ai un régime alimentaire très strict et beaucoup de choses trop grasses et trop sucrées sont tout simplement bannies de mon alimentation, alors que c’est si bon… Mais ma mère s’énervait à chaque fois que j’évoquais vouloir manger quelque chose en dehors de mon alimentation habituelle. J’ai dû apprendre à me servir en cachette. Quand on est actrice, ce n’est pas difficile de cacher les choses, de mentir. Même à sa propre mère. Elle ne comprenait pas pourquoi je n’étais pas aussi mince qu’elle le souhaitait, mais au final la critique aimait bien mes quelques formes alors ma mère a appris à faire avec sans jamais savoir la vérité. Je vendrais mon âme pour un caramel.

Plus je grandissais et plus ma mère me pousser à travailler. Tournage, interview, photoshoot, évènement. Je n’ai jamais su ce que c'était un jour de repos. J’avais toujours pleins de personnes qui tournaient autour de moi en permanence et j’avais qu’à suivre, faire ce qu’on me demandait faire. Ma vie a toujours était vide en fait. J’ai jamais su ce que c'est d’être moi-même et d’être aimer pour ça (bien trop connue pour ça), je ne sais pas ce que sais d’avoir une passion (pas le temps), je ne suis pas même pas sûre d’avoir de rêves… Je ne savais faire que ça et j’avais rien d’autre à faire alors je me laissais faire par ma mère. Mais beaucoup de personnes commençaient à me faire comprendre que ma mère était mauvaise pour moi. Qu’elle me soutirait bien trop d’argent depuis ma tendre enfance. C’est vrai que ma mère a toujours profité de moi, mais je n’avais nulle part où aller alors ce n’est pas comme-ci j’avais eu le choix, j’ai dû rester avec elle. Vous devez me trouver chiante, je me plains alors que je suis célèbre, riche, en couple… Ouais bon lui il compte pas, je suis avec lui car ça fait bien pour mon image vous voyez. Oh ça aurait pu être pire, il est gentil avec moi, mais bon ma vie n’est que faux semblants en permanence. Petit à petit j’ai fini par développer un rêve. Avoir une vie normale. Mais c’est quoi la normalité ? Je ne sais pas trop… J’ai beau avoir une super mémoire on parle pas trop de ça dans les livres et puis il faut dire que j’aime pas vraiment lire non plus. Et oui je suis peut-être une grande étoile, mais je suis loin d’être une lumière.

Comme tous les après-midi jusqu’au soir je parcourais ma ville d’un rythme assez rapide pour garder la forme. Plusieurs heures de marche rapide. J’aime pas courir, mais la marche ça me va. Puis j’aime bien être seule même si au fond n’ayant personne de “vraie” autour de moi on peut dire que je suis seule en permanence. Je ne me plains pas cette solitude, j’ai toujours connu que ça alors ça ne m’affecte pas beaucoup. J’ai appris à ne pas espérer. L’espoir nous rend juste mal. Alors que si on se contente de ce qu’on a, on n’est pas déçu et on ne vie pas trop mal. Comme d’habitude je finis mon parcours en allant dans le parc de Méanville. Je connais bien le directeur, sa fille m’adore et à force de lui rendre des services j’ai eu le double des clés sur parc pour m’y rendre quand je veux. C’est tellement agréable ici au soir. Il n’y a pas tout ce monde qui s’amuse et je ne suis pas en train de faire un défilé auprès d’Inezia (qui m’énerve car elle me vanne souvent sur mon poids). Juste en train de me balader le soir tranquillement. Je m’assis sur un banc pour profiter de l’air frais de l’été. Malheureusement quand je m’arrête de marcher, quand je m’arrête de jouer la fille souriante, l’actrice, j’ai l’impression d’être lourde et que tout ce qui me fait mal me retombe dessus. Je regardai le ciel. « Est ce que j’ai le droit d’être normale quelques temps ? Juste un petit peu ? S’il te plait ? Là haut… ». Il n’y avait personne dans le parc et je pouvais me permettre de parlais à voix haute, mais je sursautai en entendant un bruit pas loin. Rapidement je vis un Pokemon. Je ne me suis jamais intéressée à eux, je suis incapable de dire de quel Pokemon il s’agit, mais il semble me regarder tristement comme s’il ressentait ma douleur et je me rendis compte qu’une larme roule sur ma joue. Je la balaye du revers de la main alors que le Pokemon s’approche. Je m’inquiéte un peu, qu’est ce qu’il me veut ? Mais il s’arrête à une distance respectable. Il tient une baie qu’il sépare en deux et me tends une moitié. J’ai le réflexe stupide de regarder autour de moi voir s’il n’y a pas un autre Pokemon et constate qu’on est que tous les deux. Je pointe un doigt en ma direction « Pour moi ? ». Le Pokémon hoche la tête. Sans quitter mon banc je prends la moitié de baie en le remerciant. Je ne m’y connais peut-être pas en Pokemon mais je sais qu’il vient de m’offrir un bout de baie pêcha une baie très bonne car un peu sucrée. Je la mange et souris à celui qui me l’a donné. « Tu viens souvent ici ? ». Je me sens ridicule, je parle à un Pokemon. Une espèce de créature sur pattes même pas capable de parler. Mais il semble me comprendre et il se montre compatissant à ma situation même si je doute qu’il me comprend vraiment ou qu’il me connaisse. Génial, je viens de rencontrer quelqu’un qui ne me connaît pas et s’approche pas de moi pour avantage. Dommage que ce soit un Pokémon... Il semble vouloir me remonter un peu le moral en m’offrant cette baie, je peux pas nier qu’il est gentil au moins. Je me rapplele alors que dans la journée j’ai déjà entendu un agent d’entretien se plaindre qu’un Pokemon vient souvent voler la nourriture des gens et qu’il n’avait jamais réussi à le capturer. Serait-ce lui ? « Tu vies ici n’est-ce pas ? Pour trouver ta nourriture ? ». Nouveau hochement de tête. « Mais pourquoi tu ne vas pas dans la nature, ce ne serait pas plus simple pour toi ? » Qu’il trouve un groupe de Pokemon comme lui, mais il secoue la tête et regarde des arbres au loin dans le parc d’un air un peu… Effrayé ? Je réfléchis un instant pour le comprendre. « Tu… Tu as toujours vécu en ville ? ». Il hoche la tête. C’est donc ça ! Ça doit lui faire peur dehors. Mais s’il a toujours vécu en ville, il a appartenu à un dresseur avant ça ? Et il aurait été abandonné ici ? Je me rends compte soudain d’une chose et pouffe. « Tu n’es pas le seul tu sais. J’ai toujours vécu en ville. Je ne sais pas comment s’est dehors et comment les dresseurs font pour voyager. Pour moi c’est un peu effrayant ». Puis si je dois transporter tout ce qu’il y a dans ma salle de bain, il me faudrait une remorque ! Le Pokemon me parle de son petit langage visiblement très inspiré par ce que je viens dire malheureusement je ne comprends pas un traite mot de ce qu’il dit. Mais je pense à une chose « Tu veux que je te ramène de la nourriture les prochains soirs ? Pour te remercier d’avoir partagé ta baie. ». Il semble assez surpris puis heureux. Ça ne doit pas être facile de vivre au dépens de ce que les autres peuvent bien laisser tomber. Surtout que ce Pokemon ne semble pas méchant. Je revins donc le voir plusieurs fois en lui apportant toujours à manger et je passer du temps à parler avec lui. Enfin elle. J’arrive plus ou moins à la comprendre par ses expressions et ses gestes et on arrive à communiquer. Mieux que je l’ai jamais fait avec n’importe quel humain je dois dire. On s’est même donné le défi de dormir une nuit en dehors de la ville ! On a été dans la forêt pas loin et imaginez nous. Tous les deux dans une tente ne voulant pas s’arrêter de parler car le silence et les bruits de la forêt nous faisaient peur. Finalement on est tombé endormi l’un contre l’autre et on a survécu à cette expérience, mais je dois dire que c’est vraiment, vraiment bizarre. Puis après ça quand on avait tout remballé et qu’on était sur le point de rentrer, il y avait un Pokemon qui se faisait attaquer par un autre. Je voulais fuir mais Danae elle a foncé pour aider le Pokemon en difficulté. Je ne savais pas quoi faire alors je suis restée plantée là pendant que Danae s’occupe de sauver l’autre Pokemon, de s’assurer que tout va bien puis elle revient vers moi et je me sens rougir. Moi j’étais prête à prendre la poudre d’escampette et elle, elle a volé au secours du Pokemon sans hésiter. « Tu es… Vraiment courageuse. », mais elle me fit bien vite comprendre que c’est parce que je suis à ses côtés. J’ai continué à apprendre à le connaître tous les soirs suivant et j’ai vite compris qu’elle ne supporte pas l’injustice. Sans doute car elle en a été victime lui-même (même si je ne connais pas vraiment son histoire, vu que je comprends pas son langage Laporeille). J’ai alors eu une idée folle que j’ai concrétisée en quelques jours. De m’enfuir avec elle assez loin et d’aller défendre les Pokémon en difficulté qui se trouve là-bas ! Moi ça me permettrait de commencer une nouvelle vie loin de tout et elle de réaliser son rêve. Apparemment elle trouve le courage que quand je suis à ses côtés et pour une fois dans ma vie je veux être là pour quelqu’un, même si c’est un Pokemon. J’ai mis un peu de temps avant de pouvoir tout plaquer (fallait que je finis des contrats et surtout que ma mère ne vois pas que j’en reprends pas derrière), mais un soir j’avais mon billet pour un bateau et pour partir sur l'île que j'avais trouvé avec Danae et j’ai vidé mon compte en banque pour en mettre sur un autre intraçable (désolée mamam, mais j’ai besoin de mes sous). Je me suis même renseignée un peu pour voir que je pourrais être Ranger là-bas ! Je ne sais pas trop comment ça marche, mais je suppose que ce n’est pas si compliqué. Puis Danae est avec moi je suis sûre que tout ira bien. Sans elle je n’aurais jamais osé essayer de réaliser mon rêve essayer d’avoir une vie “normale” et si en plus je peux l’aider à réaliser son rêve c’est encore mieux ! Car on ne va pas se mentir, le sien est très noble ! Aider les autres. Et j’aime bien m’engager dans ça, ça me fait sentir bien. Espérons juste que je m’adapte vite à ma nouvelle vie. Repartir de zéro ce n’est pas évident… Mais arrêtons de se plaindre ! Je suis liiibre !!!

Bon... Il faut croire que je suis une fille malchanceuse et j'aurai dû me renseigner un peu plus sur l'île où je le suis rendue. Car quand je suis arrivée tout allait bien ! J'ai appris à être ranger, j'ai pu aller à un festival sans qu'on me reconnaisse puis tout à tourner au vinaigre... Il a commencé à faire froid. Genre très froid et partout et tout le temps. Finalement la cause c'était un légendaire qu'il a fallu combattre. Après ça j'ai appris que d'autres légendaires avaient déjà fait le bordel sur cette île. C'était trop pour moi. Après ça je suis partie et j'ai essayé de trouver une autre région. Mais dans les grandes régions on avait tendance à me reconnaître, j'ai dû me résoudre à trouver plus petit et moins connu et j'ai encore fini sur île. Lazuli cette fois ! Et quelques semaines après que je me sois installée, que je me suis de nouveau chez les rangers, j'ai appris que pleins de personnes de l'ancienne île débarquent ici à cause d'un terrible événement. J'espère que ceux que j'ai rencontré et que j'aimais bien s'en sont sortis. J'ai un peu peur de savoir...

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always Blue :: Welcome to the Pokémon World :: Tell your story :: Fiches validées-
Sauter vers: