:: Another world :: Flashback Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Snowflakes and Fire ❂ ft. Arz

avatar

Fiche de dresseur
Équipe:
Inventaire:
▬ MESSAGES : 87
Voir le profil de l'utilisateur
() Mer 26 Avr 2017 - 23:34

Jour de marché. Le petit Ethaniel, tout emmitouflé sous plusieurs couches de vêtements, se promenait avec ses courses. À Sakai, en cette belle matinée, l'air était frais. Vivifiant, même. Le jeune homme s'habituait peu à peu au climat de cette ville, de cette région. C'était drôle de se dire que l'île était assez grande pour avoir tous types de climat... Quand il était arrivé à Paoles, il avait observé le paysage, digne d'une carte postale. La plage, les palmiers, les gens en maillots de bain... Hélas, Paoles, ça lui rappelait trop Carmin-Sur-Mer, et Kanto en général. Bruh. Non, il était beaucoup mieux à Sakai.
D'ailleurs, l'hiver s'approchait tout doucement et pour la première fois de sa vie... Le rouquin avait vu de la neige. Il s'était réveillé et avait découvert le monde sous un jour nouveau. Au début, il avait un peu peur, ne comprenant pas ce qu'il se passait. Fin du monde ? C'est sa maîtresse qui le rassura, en le voyant un peu anxieux ce matin. Elle avait essayé de lui expliquer ce que c'était, mais lui, il n'avait que d'yeux pour la fine pellicule blanche qui recouvrait la pelouse du jardin. Ainsi, la Nature était capable de si beaux miracles ? Il faisait mine de comprendre, en souriant, les yeux aussi scintillants qu'un cristal de neige. De la magie... Ernestine l'avait laissé aller dehors, et lui avait donné des vêtements dignes d'un séjour au ski. Rocky et lui s'étaient un peu baladés dans le jardin, observant les derniers flocons rescapés de la froide nuit. Il se demandait s'il avait déjà vu quelque chose d'aussi beau auparavant... Il n'en était pas sûr.
C'était donc un petit rouquin, tout souriant, qui rentrait de ses petites courses, les bras chargés. La neige fondait peu à peu, en même temps que le soleil montait dans le ciel si dégagé qu'on voyait la Lune... Un peu comme une étrangère dans cette perfection. Mais Ethaniel n'était pas autant un poète que cela. Sa Dinoclier trottinant à ses côtés, il vérifia sa liste de courses. Il lui semblait qu'il avait tout, tout ce que voulait sa maîtresse. Des produits frais, qu'il cuisinerait dans les jours à venir en bons petits plats. Il cherchait quelques petites choses en plus, histoire d'inventer une petite recette. Le marché était bondé, et alors qu'il observait les étalages, il percuta quelqu'un.

- Excusez-moi...


Il se retourna vers la personne, rapidement, peut-être trop rapidement. Il se replongea dans ses pensées immédiatement. On lui toucha l'épaule. Oh non... Oh non, il ne voulait pas d'ennui. Il pensait que des excuses auraient suffit. Mais visiblement non... Il baissa la tête.

- Je s-suis désolé... Pardon Monsieur. Je dois partir...


Il se dégagea, alors que Rocky fixait l'inconnu. Fuir, la meilleure des défenses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▬ MESSAGES : 16
Voir le profil de l'utilisateur
() Mar 13 Juin 2017 - 0:57
« Snowflakes & fire »

Ca caillait. Ca caillait même drôlement, et pour la énième fois alors qu'il frissonnait dans ses vêtements trop légers pour le climat de Sakai, il se demandait pourquoi il était venu jusqu'ici, ce soir là, dans la neige. Ah oui, Cassidy. Enfin, presque. Depuis quelques temps la jeune blonde et désormais... collègue ? était introuvable, et une fois chassé du bureau de Worick qui lui avait laissé une chance, une unique chance de se montrer digne de la TR : voler un pokémon, n'importe lequel, sous deux jours. Et la veille, il avait bien tenté de chopper cet Obalie de merde, en vain... Quant au Queulorior qui avait agressé son vortente, c'était même pas la peine. Enfin, ok il aurait été cool pour Giovanni, tout ça, mais avant qu'il arrive à le chopper, bon. Il préférait faire furtif. Un complice qui distrait l'attention, l'autre qui fouille. C'était simple. Sauf que là, il était seul, et il n'avait pas des pokémons très puissants. Fin, il trouvait Dark puissant, mais la neige, c'était pas sûr qu'il apprécie. Bref. Il était donc planté là, aux abords du marché après avoir fait un tour au centre pokémon, quand une silhouette qu'il crut reconnaître passa dans son champs de vision. Il se redressa, son souffle formant de la buée dans l'air, alors qu'il suivait des yeux le jeune homme aux cheveux roux, les bras chargés de ses courses. Ce jeune homme il avait grandi, il s'était fortifié, et il semblait fort occupé, mais il l'aurait reconnu entre mille. Son bouc émissaire. Il eut tôt fait de louvoyer dans la foule à la rencontre d'Ethaniel, qui ne regardait pas devant lui et le bouscula. Le voilà qui se confond en excuses, alors qu'il baissait le regard sur lui et le jeune homme pâlit. Il eut un sourire... Plutôt méchant, ravi qu'il n'ait pas changé. Toujours aussi peureux, soumis. Toujours le même. « Je s-suis désolé... Pardon Monsieur. Je dois partir... » Il s'esclaffa, abattant sa main sur l'épaule du jeune garçon. V'là qu'il lui donnait du monsieur. « Pars pas si vite, ça fait longtemps qu’on s’est pas vu. » Il inspecta les sacs de nourriture que le petit frère transportait, un bras autour de l'épaule du môme, avant d'attraper une baie figuy et de croquer dedans sans demander d'autorisation, ni merci ni merde. Autant profiter de ce qu'il pouvait bouffer gratos, en ce moment, hein. « Qu’est-ce tu deviens, frangin ? C’pour quoi tout ça ? M’dis pas que t’habites dans l’coin ? » Il jeta un oeil au dinoclier qui trottait sur les talons de son petit frère. Tiens, il avait réussi à avoir un pokémon, celui là ? C'est vrai que s'il était pas là pour embêter les compagnons d'Ethan... Et tant que cette chose ne lui brisait pas les chevilles, ça devrait aller. Il se reconcentra sur la chose tremblotante qui manifestement avait fait sa vie depuis, il trouva étonnant qu'il ait réussi à s'affirmer et arriver vivant jusqu'ici.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe:
Inventaire:
▬ MESSAGES : 87
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 3 Juil 2017 - 19:32

Un bras autour de ses épaules. Une voix désagréable.

... Ethaniel se figea. Qu'est-ce que ? Non ! Impossible. Il ne l'avait pas suivi jusqu'à Miranoir quand même ! Qu'est-ce qu'il faisait ici ? Il ne pouvait pas le laisser tranquille pour une fois ? Genre, il l'avait supporté toute son enfance. Il avait le droit à un break, non, putain ?
Reprenons depuis le début. Cet homme qu'il avait bousculé n'était autre que son frère. Son grand frère. L'aîné de leur petite famille. Oh, ça n'aurait pu être qu'un détail si... Arzhael n'avait pas été son pire cauchemar. Sa bête noire. Il représentait tout simplement tout le malheur que Ethaniel portait sur ses petites épaules.
Ainsi, ils s'étaient retrouvés. Ça résonnait un peu comme une malédiction.
À tout jamais, il souffrirait. Car si son frère s'intéressait à lui, c'était forcément parce qu'il avait une idée derrière la tête ou qu'il voulait se défouler...

- Pars pas si vite, ça fait longtemps qu’on s’est pas vu.


Le rouquin observa autour de lui. Un échappatoire. Qu'importe, il devait trouver une porte de sortie. Il n'avait aucune envie de rester avec son frère. Rocky capta son regard apeuré, comme celui d'un Wattouat face à Lougaroc. Elle observa donc l'autre homme, furieuse. On ne touchait pas à son petit humain, non mais oh.

- Qu’est-ce tu deviens, frangin ? C’pour quoi tout ça ? M’dis pas que t’habites dans l’coin ?


Ethaniel était désemparé. Son frère venait de lui piquer une Baie qu'il avait acheté pour le repas de sa maîtresse. Il était incapable de bouger le petit doigt. De dire non.

- C'est pour... C'est pour quelqu'un.


Il mourrait d'envie d'ajouter un " Pas pour toi. ", mais il tremblait comme une feuille, au bord des larmes. Et puis, il en était incapable. Tout comme il était incapable de répondre à ses autres questions. Il voulait juste avoir la paix. Il voulait pas qu'Arz découvre sa nouvelle vie, où il était enfin tranquille, sans soucis, sans coups, sans pleurs. Il voulait abandonner. Mais ce n'était pas de l'avis du Pokémon Acier... Non, celle-là, elle était clairement énervée. Et comme toujours, quand elle était énervée, elle fonça dans le tas, au cœur du problème, bien sûr. On volait pas la nourriture de son petit dresseur. On le faisait pas paniquer. Et. On. Le. Touchait. Pas.

" BING "

C'était le bruit d'un Dinoclier percutant la jambe d'un humain, à pleine vitesse. Un mini boulet de canon. Autant dire que ça fait pas du bien.



❂ Blurry Sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
()
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always Blue :: Another world :: Flashback-
Sauter vers: