:: Another world :: Flashback Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FB] Le flic et la Cougar ~ Seung

avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 140
Voir le profil de l'utilisateur
() Mer 26 Avr 2017 - 23:19
J'ai quelque chose à fêter et Vous ? ~
feat. Seung


La vie ne fait pas de cadeau. Tu étais bien placé pour en parler. Casé dès ton plus jeune âge dans une team à qui tout avait tout donné… Ton temps et ton argent ! Tu t’étais enfoncé dans une vie de couple qui au final n’aura été qu’un carnage et avec une vie de famille que tu n’avais jamais rêvé ! Et oui toute femme ne rêve pas d’une vie plan-plan au coin du feu avec le caninos en train de jouer avec les mômes. Tu étais du genre active, la flamme tu l’avais dans tes combats, dans tes larcins !  Tu n’avais besoin que d’une chose c’était d’être active ! Même durant ta grossesse tu n’avais pas levé le pied, tu en étais incapable et avait été active jusqu’au bout… Cela n’avait pas plus à Oliver qui en fait lui avait toujours rêvé de cette famille heureuse et soudée !

D’ailleurs ce rêve-là, il l’avait lui-même fait volé en éclat. Tu ne l’avais pas revu depuis plusieurs jours. Il n’avait même pas daigné laisser de messages. Toute femme normal se serait mise la rate au court-bouillon, tu avais continué le file de ta vie, comme si tout était parfaitement normal… Au bout du cinquième jour tu reçus enfin un coup de téléphone. « Victoire j’ai besoin de toi et que tu viennes j’ai été arrêté. » Tu lui avais dit que tu viendrais en fin d’après-midi. Ce que tu avais fait. Un stupide vol qui avait mal tournée. L’affaire était quasiment classée, il prendrait perpette ! « Aide-moi. » t’avait-il imploré. Tu étais resté de marbre. « Oliver tu t’es foutus dans la merde tout seul ! Quel idée aussi de tabasser un mec pour lui taper son pokémon t’es vraiment le roi des cons ! » Il l’avait mal pris. Parfaitement normal. Quelques semaines plus tard la condamnation tomba, il ne ressortirait probablement jamais d’entre quatre murs…

******

Ce matin précisément, tu avais obtenu une entrevue. Oliver n’attendais que ça. Toi tu n’avais qu’une idée en tête ! Il était hors de question de rester une femme marié à un mec qui ne te toucherait probablement plus jamais. Dossier sous le bras, votre mariage était un échec il fallait être lucide ! Vêtue de manière la plus sobre possible tu avais définitivement décidé de retirer ton alliance. La déposant sur la table de ton salon. C’était la première fois que tu l’enlevais depuis tout ce temps que tu étais mariée. Lorsqu’enfin Oliver se pointa tu remarquas aussitôt qu’il était fatigué. Epuisé même. Alors qu’il déballait sa vie enfermé, tu l’écoutais d’une oreille parfaitement distraite. En fait tu étais obnubilé par l’idée de lui refourguer les papiers de demande de divorce. « Victoire pourquoi tu ne portes pas ton alliance ? » Il te fit sortir de ta rêverie. C’était le meilleur moment pour lui donner ces papiers déjà tous pré-remplis. Comme quoi tu pouvais être conciliante quand tu le voulais ! « Je voudrais que tu signe ça. Pour moi attendre que tu sortes d’ici quarante ans n’est pas une solution. Il est hors de question que je continues à vivre seule alors que monsieur paie le prix de ces conneries… » Tu ne l’avais jamais vu virer aussi rouge qu’à cet instant précis. Il t’envoya les papiers à la tronche « T’es vraiment une garce Victoire ! » . Il demanda à mettre fin à l’entrevue. « Oliver soit sûre d’une chose c’est que je ne vais pas t’attendre… » Il partit sur ses mots.

Voilà pourquoi, tu te retrouvais dans ce restaurant terriblement seule et habillée de manière assez sexy laissant voir toutes tes formes. Tu avais décidé d’être libre jusqu’au bout de la soirée. De profiter sans avoir aucune pensé pour ton futur ex-mari… Advienne ce qu’il adviendra tu t’en foutais, tu ne serais pas fautive et ce même si légalement tu foutais un coup de poignard sur ce fameux contrat qui te liait à un autre homme… Alors que tu picolais tranquillement, une entrée sous ton nez goûtant donc au plaisir le plus simple d’un repas dans un bon restaurant, tu avais en ligne de mire un jeune homme qui semblait lui aussi terriblement bien. Tu hélas le serveur qui t’avais servi tes deux premières coupes de champagne. « Vous m’en remettrez une. » il acquiesça. Tu avais repéré ce jeune homme depuis son arrivé, et il était loin d’être désagréable. « Et à ce jeune homme aussi. »  Tu attendis qu’on te resserve. Attendant que le jeune homme se retourne enfin pour te voir à son tour. Peut-être ne serait-il pas intéressé, peut être le serait-il. Tu n’avais rien à perdre de toute façon !


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



A FORCE DE MAL, TOUT IRA BIEN.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 22
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 1:22

Quelque chose à fêter...



Victoire & Seung
Du temps. Voilà, c'est ça, il avait trop de temps pour lui. Et pourtant, Seung se noyait dans le boulot, se noyait dans sa fatigue et ses missions avec Rubiel ou Aura. Il se noyait dans les livres et les rapports, mais il s'ennuyait. Oh, pas que son métier ne lui plaisait pas, ça l'occupait énormément mais au fond il se sentait seul. Aura avait beau être une amie forte et présente, il s'ennuyait d'un autre genre de présence, au fond de son lit. Plutôt Dae. Voire Cassidy ou Victoire, mais il avait beau soupirer en se passant la main sur le visage, c'était au jeune ranger enrôlé de force dans la Team Galaxie auquel il pensait, ça ne changerait rien. A ses sentiments. Parce que côté relation, c'était plus compliqué. Ils étaient ennemis, et Dae ne le savait pas. Ils étaient ennemis et Seung n'en avait cure, et ça pouvait être dangereux. Ca pouvait vraiment le mettre en danger, mais ça il s'en fichait. Il pensait surtout à la sécurité de Dae. Une secte, ça n'a rien de rassurant. Une secte qui brise les esprits des gens, encore plus. Il avait eu la flemme de faire le moindre repas ce soir, et il étouffait, enfermé entre les quatre mêmes murs. Il en avait profité pour poser ses fesses dans un restau tout proche de chez lui, le genre familial dans lequel tu fais des folies de temps en temps, le prix étant légèrement haut. Le genre où il aurait pu emmener Dae pour une soirée romantique. Il se renfrogna devant son menu. Il se sentait vraiment vraiment seul, il allait finir par déprimer. Il ne se sentait pas de confier tout ça à Aura. Il ne se sentait pas de se confier tout court, il... Il voulait juste se changer les idées. Idées qui demeurèrent mornes encore un peu, le temps qu'un plat arrive sous son nez, qu'il l'entame en silence (en même temps il est seul), et que le serveur apporte une flute de champagne et le serve. Il dut lui jeter un regard étonné : ce n'était pas son genre de demander du champagne, et ok il n'était pas avare ou économe, mais il n'était pas question qu'il la paye. Même si en vrai il le ferait pour éviter un conflit/scandale. Mais voilà que le garçon de service lui annonce que c'est de la part de la jeune femme à la table du fond. Et s'il avait eu moins de civilité, il aurait siffloté. Un vrai canon de beauté, enfin, le genre qui remplissait tous les critères et standarts pour finir Miss Beauté. Restait à voir si le mental suivait, mais il ne pouvait s'empêcher de se rincer les yeux... oh, allez, quelques secondes, et puis il les détourna poliment, les joues un peu colorées sans doute. Voilà la distraction tant attendue, dirait-on. Il eut tôt fait d'attraper sa coupe de champagne, s'approchant d'un pas tranquille pour prendre place devant la jeune femme qu'il détailla. Brune, grande, bien fournie par Mère Nature, de grands yeux noirs fardés envoûtants, un visage fin et pâle, tranchant avec ses boucles noires de jais. C'était être macho que de dire ça, mais elle était parfaitement à son goût. C'était sans doute louche, mais il ne put s'empêcher de sourire malicieusement, d'un air plutôt amusé, dragueur. « Merci pour la coupe, mais que me vaut cet honneur ? » Oh allez sois pas débile, Seung, elle te reluquait et elle faisait le premier pas, c'était sans doute pas pour parler charentaises. A part si elle en portait après l'amour. Bref. Il leva sa légère flûte dans sa volonté de la cogner doucement à celle de la jeune femme. « Un toast à votre beauté ? » Distraction, distraction... Il s'y jetait à corps perdu, oui. Mais promis, si elle se révélait une vraie connasse -qui se ressemble s'assemble, en vrai- il partait. Mais manifestement il avait le pouvoir d'emballer les nanas avec un verre d'alcool.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 140
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 1:23
J'ai quelque chose à fêter et Vous ? ~
feat. Seung


Le serveur obéit magnifiquement bien. Il te ramena ton verre et alors que tu fixais le jeune homme au loin attendant de voir sa réaction face à cette prise de risque. Tu n’avais pas pour habitude de faire ce genre de chose en temps normal. Mais après tout une demande de divorce ça se fête en bon et due forme ! Mais pas seule. Picoler toute seule c’était triste ! Boire à plusieurs c’est tellement plus classe tout de même, surtout si le mec –ou même la nana là-dessus tu n’étais pas regardante bien au contraire– était pas trop désagréable à regarder…

Tu n’avais de cesse de regarder le bonhomme, finalement comme toi il fut servi d’un verre de champagne. Au moins le serveur avait bien ciblé l’homme tu voulais. Parce qu’avouons-le, avec la chance que tu as le verre aurait été capable d’atterrir entre les mains d’un vieux croulant pervers… Parce que oui… Tous les vieux étaient pour toi des machins aussi fait qu’un camembert en plein soleil et aussi pervers qu’un jeune ado prépubaire en quête de la perte de sa virginité. Bref, tu étais bien contente que ce verre ait fini dans les bonnes paires de mimine.

Lorsque le blond platine se retourna pour te regarder tu levas légèrement et avec grâce ton verre pour qu’il ne puisse pas se méprendre sur la personne que lui avait faite ce cadeau. A moitié tourner tu pouvais sonder ce jeune homme… Il semblait jeune mais sans trop l’être non plus, mais on ne pouvait pas nier non plus que son côté asiatique le rendait craquant. Tu avais toujours eut bon goût en matière d’homme, visiblement ce soir, tu ne faillissais pas à ta réputation !

Par chance ou par pitié il se dirigea en ta direction avec son verre en main et pris place face à toi. Tu pouvais cerner un peu plus les traits de son visage. Ce dernier faisait très jeune, mais tu doutais vraiment qu’il ne soit très représentatif de son âge véridique, du moment qu’il était majeur c’était tout ce que tu demandais, parce que finir en taule pour détournement de mineur ce n’est pas cool mais en prime se taper Oliver quasi H24. C’était définitivement mort ! Pas possible ! A proscrire !

Le bonhomme était maintenant à ta portée, en face de toi, tu lui souris avec un air charmeur parfaitement assumé. Le jeune fut le premier à prendre la parole. Assumant lui aussi une posture qui en signifiait long sur sa façon de voir les choses. Tu ne t’étais pas tromper dans ton choix. « Merci pour la coupe, mais que me vaut cet honneur ? » Tu hochas la tête un bref instant puis décidas qu’il était temps de faire une pause cigarette. Si les gens râlait tu n’en aurais rien à foutre clairement, tu n’étais pas là pour t’inquiète de ce que pouvait penser les autres…

Une fois cet outil parfaitement inutile allumé tu te repenchas sur l’homme. « Je fête une vie de liberté à venir, mais le faire seule ce n’est pas drôle. Comme vous sembliez tout autant seul que moi je me suis permise. » La Victoire que tout le monde connaissait n’était plus, elle avait fait place à cette panthère sensuelle qu’elle venait de dépoussiérer après des années à être enfermé au placard à cause de Oliver !

Le bonhomme typé Assiatique leva légèrement sa coupe. Tu en fis de même pour l’accompagner. « Un toast à votre beauté ? » Nouveau sourire ravageur de ta part. Tu étais peut être encore un peu rouillée en matière de séduction mais il parait que c’est comme le vélo… Cela ne s’oublie pas ! Tu fis tinter ton verre au sien. Le Toast était porté et visiblement tu ne semblais pas lui déplaire. C’était plaisant à voir. Tu bus une gorgée de ton verre. Oui la soirée serait plaisante quel que soit son issue finale tu n’en doutais absolument pas. Tu tiras une bouffée sur ta cigarette avant de lui demander. « Et donc. Est-ce que cette charmante personne face à moi à un prénom ? » lui demandas-tu.

Avouons-le, c’était plus appréciable de parler à quelqu’un en ayant au moins une identité. Toutefois, tu n’utiliserais pas celle qui t’était la plus courante. Mieux valait se protéger autant que faire ce peu. Victoire c’était pour la Team Rocket principalement. « Mes parents ont eu le mauvais goût de m’appeler Electra. Mon père était un grand dresseur de type électrique… » Tu levas les yeux au ciel. Prénom parfaitement débile soyons clair, tu ne l’aimais pas c’est pour ça que tu t’étais fait renommer quelques temps avant ton entrée dans la Team Rocket… Soyons honnête. Victoire ça claque beaucoup plus que Electra !


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



A FORCE DE MAL, TOUT IRA BIEN.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 22
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 1:27

Quelque chose à fêter...



Victoire & Seung
Seung contempla la jeune femme qui lui avait fait signe, sa flûte à la main, encore quelques instants, le temps qu'il s'installe face à elle. Elle était vraiment belle et vraiment, ça faisait louche, pas qu'il n'avait pas confiance en son charisme, mais là, ça tapait haut. Son adolescence à Kanto, dans les casinos l'avait prouvé : si on vous mettait un bel... appât sous le nez, c'est qu'il y avait serpang sous roche. Peut-être était-elle un espion qui devait glaner des infos sur la Team Shelter, le genre appartenant à la team Galaxie ou... Cassidy ? Il se passa nerveusement la langue sur les lèvres. Il n'était plus à Kanto après tout, il devait juste se faire des idées, mais cette femme semblait... Absolument sûre d'elle et de ses charmes que sa robe dévoilait aisément et que son sourire colgate prouvait bien. Il baissa poliment les yeux sur sa coupe de champagne. Il n'y connaissait rien, mais il se doutait que c'était pas de la pisse de chacripan. Bon, pas non plus du diamant pilé, mais bon. Le serveur les voyant s'installer ensemble et pas con, apporta gentiment l'assiette du jeune homme devant lui, avant de s'éclipser, sans voir que la belle brune tirait une cigarette de son sac et l'allumait sans vergogne. Mais elle n'en tira même pas une taffe, la laissant se consumer entre ses doigts par pur snobisme, sans doute. Bon, la fumée ne le dérangeait pas tellement, encore une fois à Céladopole il avait fumé pire. Ca faisait très vieillard ce genre de réflexion, genre il avait tout connu. Il décrocha son regard de la clope pour le planter dans les yeux noirs envoûtants de sa... Non, pas proie, il n'était pas macho, il n'avait même pas entamé les hostilités, disons plutôt... cavalière de soirée. Elle prit enfin la parole, remuant consciencieusement ses lèvres teintées de pourpre éclatant. A s'y brûler. « Je fête une vie de liberté à venir, mais le faire seule ce n’est pas drôle. Comme vous sembliez tout autant seul que moi je me suis permise. » Oh ça, il avait vu. Ce qu'il voyait surtout, c'est qu'il tombait lentement sous le charme de cette madame, alors que dans un coin de son esprit, la pensée que ça pouvait être un piège s'agitait inutilement, invisible. Une vie de liberté, hein ? Est-ce qu'elle sortait de prison ? Est-ce que son mari était mort ? Peut-être les deux ? Il retint quelques questions indiscrètes, parce qu'il le savait, ça ne serait que pour un soir, et le mieux était de conserver le plus de mystère possible. Une nuit, et ils ne s'échangeraient même pas leurs numéros d'Holokit. C'est pourquoi il avait levé sa coupe, proposé un toast auquel elle fit honneur d'un sourire dévastateur, faisant tinter son verre au sien. Dire qu'au départ, cette tradition servait à vérifier que la boisson n'était pas empoisonnée. Quelle ironie. Peut-être avait-elle tué son mari, peut-être... « Et donc. Est-ce que cette charmante personne face à moi à un prénom ? » Il releva les yeux vers elle, qui l'observait de ses grands yeux fascinants. Elle avait reposé son verre, jouant doucement avec, et il s'empressa de tremper à son tour les lèvres dans le mousseux avant de le poser. « Mon nom est Seungjoo. Mais les gens disent simplement Seung, ça ne me dérange pas. » fit-il d'un sourire, alors qu'elle tirait une bouffée de sa cigarette, envoyant gracieusement la fumée sur le côté. Le moindre geste était calculé, et pourtant elle ne le lâchait pas du regard. Il avait l'impression qu'elle le déshabillait. Ce n'est qu'après coup qu'il réalisa qu'il avait donné son nom. Si... Si toutes ces idées débiles étaient vrais, il venait de se jeter dans la gueule du loup. Restait à maquiller le reste. Néanmoins, il faudra avouer qu'il n'y a guère nombre de Seung aux cheveux platines sur Paoles. Bah, la ville est grande et animée, d'ici là... « Mes parents ont eu le mauvais goût de m’appeler Electra. Mon père était un grand dresseur de type électrique… » Elle avait reprit, toujours appuyée sur la table pour être au plus proche de lui, la cendre de sa cigarette tombant lentement sur la nappe immaculée, ce qui ne manquera pas de faire hurler le serveur, sans aucun doute. Electra... Malgré ce qu'elle pouvait dire, il ne pouvait que juger que ça lui allait bien. Comme si justement... Son regard avait cette tension électrique, comme s'il paralysait et qu'elle avait capté sa proie. « Ne dites pas cela... » murmura-t-il. « Ce nom vous ressemble, il est beau et original, ne le reniez pas. » Sur ces mots, il reprit une gorgée de champagne, une bouchée de son plat qui commençait à refroidir. « Et que fêtiez-vous donc seule, avant que je ne vous rejoigne ? » Il fallait bien faire la conversation, il n'avait pas pu s'en empêcher. S'il pouvait glaner des infos sur sa présence ici... Dire que lui était là par pure flemme. Rien ne disait qu'ils allaient finir la soirée ensemble, au final. Il avait vraiment été bête avec Cassidy, en fait. Poisson ferré, il l'avait directe conduite chez lui alors qu'elle arborait son uniforme rouge pétant, et maintenant... Non, ça suffit, il fallait profiter de la soirée. La vue était belle, la nourriture et la boisson bien plus bonnes que ce dont il se remplissait la panse habituellement. Soit les barquettes de pâtes et autres trucs à faire réchauffer dans une casserole. Oh, il savait cuisiner, mais ces derniers temps, ce n'était pas l'envie qui l'étouffait. Et si ce serveur pouvait arrêter de les reluquer du coin de l'oeil en passant près d'eux, sérieux...


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 140
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 1:31
J'ai quelque chose à fêter et Vous ? ~
feat. Seung


Le jeune homme –ou du moins ce que tu supposais l’être– semblait réceptif. C’est bien avec un peu de chance chaque minute sera utiliser à bon escient ! Le serveur avait repérer votre petit manège à tous les deux (parce que oui avouons-le, vous étiez deux à jouer !) décida d’emener les affaires du jeune asiatique sur ta table. D’un côté c’était bien aimable, mais de l’autre s’il s’avérait que c’était un con tu devrais te le farcir tout du long. C’était à double tranchant. Du pile ou face ! Tu espérais donc avoir misé sur le bon cheval ! Par instant une certaine lueur apparaissait dans ses yeux, tu ne saurais dire d’où cela venait mais ça faisait son charme. Il était plutôt bien foutu, tu priais pour qu’il ait un peu de plomb dans sa tronche… Il n’y a rien de pire qu’un homme sexy mais pas foutu d’aligner deux neurones ensemble… Mais d’un autre côté s’il en avait trop sous se cuir chevelu blond platine cela se trouverais être bizarre… Louche peut-être ? Tu te posais trop de question ! Tu secouas la tête chassant tout ça de ton esprit ! Tes papiers de divorce bien que non signé par Oliver pour l’instant avait été mis sur le tapis, tu te sentais plus libre que jamais…

« Mon nom est Seungjoo. Mais les gens disent simplement Seung, ça ne me dérange pas. » te rétorqua-t-il avait un sourire aussi classe que le tiens. Tu retiras sur la cigarette. « Voilà qui n’est pas courant et originale. » lui répondis-tu de manière assez sérieuse. Ce n’est pas tous les jours qu’on croisait une personne avec des cheveux blond platine et un prénom comme le sien ! Une femme se rapprocha de votre table. Tu quittas pour la première fois le jeune garçon du regard pour poser des yeux bleus glaciales sur cette perturbatrice. « Un problème ? » lui demandas-tu avec une froideur qui ne jurait pas avec le regard mauvais que tu lui adressais. En plus de ne pas être très belle à regarder clairement il fallait être bourré pour arriver à lui faire quoi que ce soit, et tu étais bisexuelle, pas une femme compliquée en prime donc c’était pour dire. Elle te demanda avec une courtoisie affligeante d’éteindre ta cigarette cette dernière la dérangeait. Tu éclatas de rire un court instant. « Et si tu allais voir ailleurs si j’y suis… » lui sorties-tu toujours avec ce ton glaciale. Tu regardas la personne avec qui elle était. Ouais. Qui se ressemble s’assemble comme on dit ! « Coucou Roger comment tu vas mon mignon ? » lui sortis-tu la tête légèrement penché avec un clin d’œil pour couronner le tout. La femme partie en trombe vers sa table. Tu avais gagné la première manche. Tu rigolas avec douceurs pour regarder le garçon que tu avais ciblé. Toujours ce sourire narquois tu trouvas le besoin de te justifier. « Oh, je ne le connais pas du tout. La discrétion n’est pas leur fort… Presque tout le restaurant connait le prénom de son mari car elle ne sait pas parler doucement. » C’était gratuit de foutre la merde ainsi mais en même temps tu n’aimais pas qu’on vienne te faire chier, surtout quand tu avais en face un homme très agréable à regarder et quand plus il semblait réceptif…

Encore amusé de la situation, tu tiras longuement sur ta cigarette continuant de détailler le garçon centimètres par centimètres. Une fois la fumée recracher avec toujours cette même délicatesse tu repris une gorgée de ton verre. Tu te reconcentras sur ce que tu lui avais dit. Ton prénom. Le vrai ! Celui que tu avais en horreur mais qui pour une fois te servirait et te protègerait un minimum. Tu ne l’aimais pas il était ridicule à tes yeux.  « Ne dites pas cela... » te répondit-il avec beaucoup de douceur. Tes yeux se firent interrogateurs. Il reprit dans la foulée. « Ce nom vous ressemble, il est beau et original, ne le reniez pas. » Tu réfléchis un bref instant. Tu ne le reniais pas mais tu ne l’aimais pas pour autant, voyez la crédibilité de la sbire de la Team Rocket avec un prénom comme ça ? C’était un peu comme s’appeler Robert ! Rien que là toute crédibilité frôlait le zéro pointé ! Tu voulais être un peu plus classe, plus sérieuse et surtout qu’on te respecter. Victoire ça sonnait tellement mieux ! « Je vous remercie. » finis-tu par lui ronronner.

Le serveur revient briser ce moment, sauf que cette fois-ci tu ne daignas pas le regardait. Préférant rester sur l’asiatique qui au final serait peut-être la personne avec qui tu profiterais de ta soirée, ce ne serait pas le serveur… Il venait de t’emmener ton assiette. Tu reculas sensiblement pour qu’il puisse l’y installer. Il finit décocher un peu maladroitement « L’établissement est non-fumeur, pourriez-vous éteindre ça s’il vous plait ? » Tu soupiras volontairement, de manière à ce qu’il entende, tirant une dernière bouffée et jettant la cigarette dans un des verres sur son plateau. Propre ou sale tu t’en foutais, il venait te faire chier tu ne comptais pas t’excuser bien au contraire. Tu avais du caractère et te laisser marcher dessus ça non, tu préférais crever !

Finalement le serveur repartie, tu étais servi tout comme le jeune homme. « Et que fêtiez-vous donc seule, avant que je ne vous rejoigne ? » Tu piochas dans ton assiette avec de la délicatesse. Tu n’avais pas besoin de regarder cette dernière pour savoir ce qu’il en était dedans. Après avoir avalé tu décidas de donner la version officielle. « Un divorce mon cher. Après des années d’ennuis maritale je retrouve cette liberté tant voulu. » Tu te voyais en cet instant comme un oiseau qui venait de sortir de sa cage. « Ni plus ni moins. » Tu volais vers ta liberté. Sifflant avec beaucoup de gaité. Oui tu étais ce genre d’oiseau heureux de vivre ta vie comme tu le voulais sans que l’on vienne t’importuner. Dans les papiers que tu avais laissé à Oliver tu réclamais tous les biens, normal quand on sait qu’il va passer un bon moment derrière les barreaux, en échange il récupérait la garde exclusive de votre fille, ce n’était pas judicieux comme choix vu que votre fille serait largement majeur au moment de sa sortie du moins s’il sortait un jour et en un morceau et non entre quatre planches !

« Ne me posez pas de question la dessus. » lui dis-tu avec un grand calme. « Je ne veux pas passer cette soirée à parler de lui… » tu lui fis un sourire des plus charmeurs. Après tout Oliver serait de l’histoire passé et Seung lui faisait partie de ton présent. Tu vivais cet instant avec lui et non avec d’autre. Tu te rapprochas à nouveau de la table profitant tantôt de ton repas, tantôt de ton verre qui finalement été vide. « Et vous ? Que faisiez-vous tout seul ici ? Et ne me dite pas que vous mangiez ça je l’aurais remarqué. » lui susuras-tu tout en rigolant. Que pouvait faire ce charmant garçon tout seul ? Le serveur repassa à côté de vous tout en te regardant. Enfin toi ? Ou tes arguments ? Plutôt ces deuxièmes. Il se prit une chaise vide. « Une paire de jumelle peut être ? » lui lanças-tu alors que tu venais de le prendre en flagrant délit de reluquage ! Pervers !


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



A FORCE DE MAL, TOUT IRA BIEN.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 22
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 1:39

Quelque chose à fêter...



Victoire & Seung
Il avait donc donné son vrai nom, machinalement, ce qui pouvait tout à fait le mettre dans la mouise. Si tout ça se révélait être un complot ou autre idée parano de ce genre... Ah, au fond il faisait bien de vivre seul, quand bien même avec Dae... Au moins, ce dernier ne serait pas touché, enfermé là-bas au fond de sa secte. « Voilà qui n’est pas courant et original. » fit la belle dame en l'écoutant, tout à fait sérieuse. Elle semblait bien se ficher de son nom. Bon, s'il s'était appelé Dagobert sans doute ça l'aurait fait rire, mais un nom plus banal n'aurait pas soulevé chez elle plus de surprise que ça. Ou alors son nom lui allait vraiment bien ? Mouais. Il n'y avait jamais réfléchi. Et finalement le regard envoûtant d'Electra le quitta, pour se poser plus glacial que Sakai, sur une jeune femme qui avait eu l'audace de s'approcher. Elle réclama qu'elle éteigne sa cigarette, manifestement outrée des mauvaises manières qu'elle arborait, mais pour la défense de la brune, ce n'était pas comme si la fumée pouvait déranger cette femme, elle et sa table étaient à l'exacte opposée du volute qui s'élevait lentement entre les doigts de sa compagne. Ce fut sans doute pourquoi elle envoya promener l'importune d'un air très assuré et digne, avant de s'en prendre au mec qui accompagnait cette dame. Il eut un instant l'air surpris, se demandant naïvement si elle le connaissait vraiment, mais vu son rire, elle avait joué un mauvais tour au couple qui désormais se chicanait au dessus de leurs assiettes. Il eut un sourire. Manifestement, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, s'imposait même plutôt bien. Elle se concentra sur lui, se justifia doucement.  « Oh, je ne le connais pas du tout. La discrétion n’est pas leur fort… Presque tout le restaurant connait le prénom de son mari car elle ne sait pas parler doucement. » Il secoua la tête, l'assurant qu'il la croyait, et reprit avec amusement. « Même si vous le connaissiez, je n'en aurais pas eu grand-chose à faire. J'ose espérer capter suffisamment votre attention ce soir pour ne pas avoir à m'en inquiéter... » Enfin elle porta sa cigarette à sa bouche, fumant lentement à nouveau sans le lâcher des yeux. Était-il si beau à ses yeux ? Qu'essayait-elle de savoir, de découvrir ? Oh certes lui aussi la regardait longuement, mais il ne pouvait s'empêcher de détourner le regard par moment, par politesse, quoiqu'il lui semblait qu'elle ne s'en serait pas offusqué : après tout, elle faisait de même pour lui. Le silence revint quelques instants. De quoi parlaient-ils, déjà ? Ah oui, leurs prénoms. Electra, à qui il avait assuré que c'était un beau nom, ce à quoi elle avait fini par le remercier. Ils étaient totalement dans leurs petits jeux, et semblaient l'apprécier tous deux. La soirée s'annonçait vraiment charmante. Il reprit une gorgée de son verre, en même temps qu'elle, alors que le serveur revenait pour déposer le plat devant la brune, visiblement agacée de devoir stopper sa clope, qui n'hésita pas à la plonger dans un des verres disposés sur le plateau du garçon. Cette fois Seung ne sourit pas, trouvant qu'elle allait un peu loin. D'un autre côté, elle avait enfin éteint sa clope comme demandé, mais c'était comme si tout ça était une mise en scène pour lui montrer qu'elle dominait et n'avait lâché son petit accessoire que parce qu'elle le voulait bien, et qu'il en serait de même pour lui, dans leur manège. Mais le blond platine ne dit rien, préférant embarquer la conversation sur la raison de sa présence ici, et de la sienne au fond. Sans quoi serait-il déjà reparti du restaurant une fois son plat avalé. Electra picorait doucement le sien, avant de répondre doucement, avec un de ces sourires mutins qui lui allaient si bien. « Un divorce mon cher. Après des années d’ennuis maritaux je retrouve cette liberté tant voulue. » Tiens, c'était pas loin de ce qu'il imaginait. Mais il semblait qu'elle avait avec joie mis en place toutes les procédures pour cette événement, c'était son mari qui ne devait pas être content en ce cas. « Ne me posez pas de question la dessus. Je ne veux pas passer cette soirée à parler de lui… » Elle n'avait pas tord. Si l'issue de la soirée était celle qu'il imaginait, et elle lui envoyait de bons gros signaux à ce propos, vu ce sourire charmeur, ils n'allaient pas passer le reste du temps à parler de celui qui aurait dû être à la place de Seung. Pas qu'il était du genre jaloux, mais y'avait des limites, vraiment !  « Et vous ? Que faisiez-vous tout seul ici ? Et ne me dite pas que vous mangiez ça je l’aurais remarqué. » Il rit en écho au sien, écarta les mains comme pour hausser les épaules. « Eh bien vous avez raison, je profitais simplement d'un bon repas. Mais je dois avouer que ce n'était pas très marrant, en solitaire. » En même temps, refuser l'offre d'Electra aurait été bizarre, tout comme certes l'accepter pouvait être étrange, mais comment vouliez résister à cette femme là ?  « Au final j'eus une bonne idée, puisque j'ai fait une superbe rencontre... » qu'il susurra avant de terminer sa coupe et de terminer son plat. Il avait désormais les mains libres, déposa ses doigts près des siens d'un geste calculé. Pas trop près non plus, et pas trop loin, juste pour établir le contact et qu'elle s'en rende compte. Mais à ne pas le lâcher des yeux comme ça, sauf pour insulter et rabrouer le serveur qui observait un peu trop le manège, elle n'allait peut-être pas s'en rendre compte au fond. Après, même si tous deux repartaient de leur côté après ce repas, il serait plutôt satisfait. Elle l'aurait occupé. Il se servait vraiment trop des gens pour son propre besoin, c'en devenait effrayant. L'autre côté positif à ce serveur qui les reluquait, c'est que le bonhomme était du même cas obligé de s'occuper rapidement d'eux. Leurs assiettes furent débarrassées presto, et le jeune flic réclama un café en guise de dessert, laissant Electra demander ce qu'elle voulait.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 140
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 1:40
J'ai quelque chose à fêter et Vous ? ~
feat. Seung


Tu n’arrivais pas à décrypter ce que pouvait penser le jeune homme. Oh tu n’avais jamais vraiment eu de don pour ça en temps normal… Sauf avec Oliver… Il fallait dire que c’était le genre de mec avec lequel on pouvait lire comme dans un livre ouvert. Avec lui c’était particulier. Il avait un regard à la fois jovial et triste, mais tu ne saurais dire pourquoi. Tu n’arrivais pas à savoir ce qu’il se passer dans sa tête mais tu aurais bien envie d’être un petit neurone pour rentrer dans sa tête et savoir ce qu’il pouvait se passer là-dedans ! Tu n’arriverais pas à en savoir plus sans qu’il ne le verbalise ce qui était bien dommage. Peut-être si tu arrivais à le pousser suffisamment dans son trou tu pourrais voir l’ombre de sa tanière qui sait…

Alors que tu gardais un regard fixe sur lui, alors qu’ils savaient apporter la glace mais ils savaient aussi se montrer de braise quand une personne se montrait intéressante… Et présentement c’était e cas ! Tu priais juste pour qu’il n’y ai pas une affaire de détournement de mineur parce que même s’il était assez agréable à regarder il faisait très jeune ! Mais alors que foutrait un mineur dans un endroit comme celui-ci et surtout seul ? Bon nombre de parents inconscient laissaient leur enfants se balader loin de leur maison avec leur pokémon alors pourquoi pas un adolescent dans un restaurant ? En attendant il avait visiblement suffisamment d’expérience pour savoir répondre à ce jeu de séduction qui s’était installé entre lui et toi. Il semblait autant joueur que toi. Qui était le chat ? Qui se trouvait être la souris ?  Pour l’heure tu étais le félin et lui était la proie qui remuait entre tes doigts tentant de s’échapper.

Lorsque tu remballas le serveur il ne souriait plus. Tant pis. Tu étais comme ça. Tu emmerdais les gens et avec le cœur ! Plus tu les faisais chier mieux tu te sentais. Ça te détendait et faisait passer le temps aussi. Autant joindre l’utile à l’agréable ! Malgré tout il était toujours là. Tu devais l’intéresser autant qu’il t’intéressait. « Eh bien vous avez raison, je profitais simplement d'un bon repas. Mais je dois avouer que ce n'était pas très marrant, en solitaire. » Tu hochas. « Heureusement que j’étais là alors pour rendre moins maussade votre soirée. » Les concours de circonstance parfois ! C’était le destin ! Tu étais destinée à manger là et à croiser ce jeune homme et avec un peu de chance peut-être finirais-tu dans son lit. Cela faisait un moment que ça ne t’étais pas arrivé un peu de changement ne ferait pas de mal dans ta triste vie !

« Au final j'eus une bonne idée, puisque j'ai fait une superbe rencontre... » te ronronna-t-il. De félin tu venais de passer à souris. Il avait pris le relais ! C’était lui qui venait de se mettre en chasse et tu étais celle qui se laissait chercher. « Qui l’aurait cru ? » tu aurais pu lui retourner le compliment, mais cela aurait été bien trop banale à ton goût ! Tu n’aimais pas la banalité. C’était ennuyeux. Il avait fini son plat au même moment que toi. En plus de t’être régalé les yeux tu avais pris plaisir à manger ton assiette ! Cette soirée te réussissait vraiment ! Tu finis calmement ta coupe et finalement te posa au fond de ta chaise les deux mains étaler le long de l’assiette. Même comme ça tu arrivais toujours à garder un certains côté sexy. La nature t’avais gâté autant ne pas le nier !

Négligemment –ou pas du tout vas savoir mais l’un comme l’autre tu t’en foutais car la finalité restait la même- sa main frôla la tienne. Quel était la dernière fois où tu avais ressenti se frissonnement contre ta peau ? Tu ne saurais le dire ! Tu préféras dans un premier temps ne rien dire. Ce n’était pas désagréable loin de là. Le jeune serveur se ramena assez vite. Vidant votre table bien plus lentement que les trajets qui l’emmenait à sa cuisine. Le jeune homme réclama un café. Te voilà soulagée, il ne demandait pas un chocolat chaud c’était déjà positif ! Tu attrapas le menu pour regarder ce que pourrait te proposer le restaurant en guise de dessert. Tu reclaquas le menu, commandant au serveur un fondant au chocolat ainsi qu’un café. Précisant bien les deux ensembles. Au moins il n’aura pas d’autre excuse pour se repointer là de ci-tôt ! Rendant le menu tu reposas ta main contre celle du jeune homme.

Sa main était chaude, toi tu avais toujours les mains froides allez savoir pourquoi ! « Sinon revenons à nos moutons. Que faites-vous dans la vie ? Un jeune homme seul assurément pas marié en pleine semaine dans doit avoir un emploi particulier. » tu pausas ton menton sur ton autre main, celle qui au final n’étais pas coller au jeune homme. Tu le fixais de tes yeux bleu. Tu voulais rebasculer le jeu. Devenir le fauve qu’il redevienne la petite proie. Et en même temps la curiosité t’animait aussi. Alors autant en profiter en joignant l’utile à l’agréable…

Tu avais déjà menti sur ton identité et connaissant assez peu le jeune homme tu n’allais pas t’amuser à lui dire que toi tu faisais partie de la Team Rocket que tu volais des pokémon, allant même jusqu’à tabasser des grandes mères pour leur retirer les ball de leur petit sac à main plein de fanfreluche. « Je ne travaille plus depuis que je m’occupe de ma fille… » c’était complètement stupide comme mensonge ! Surtout que tu avais une sainte horreur des enfants ! Alors ta fille que tu n’avais vu en tout et pour tout qu’un an dans ta vie ! Mais nulle trace de honte ni de remords ! Non. Tu te montais une identité qui t’empêcherais tous soucis quelconques. Qui irait croire que Electra, mère de famille en plein divorce, se donnait corps et âme dans une des Team les plus traqué du monde ? « Cela ne vous dérange pas j’espère ? »


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



A FORCE DE MAL, TOUT IRA BIEN.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 22
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 3:08

Quelque chose à fêter...



Victoire & Seung
Finalement, peut-être l'alcool aidant, il se décida à l'observer de manière plus... insistante. Oh, pas besoin de vérifier si elle était à son goût, elle avait plus vite que ça accroché son regard, mais... Peut-être aurait-il ce même genre de regard plus tard dans la soirée en la déshabillant et en passant ses mains sur la peau veloutée. Elle le savait sûrement, et ne faisait rien pour l'en empêcher, au contraire. Son regard s'était fait profond et envoûtant, et ses lèvres pulpeuses appelaient à-- Ce n'était pas le moment de commencer à se faire des films. Oui certes, ils se faisaient bien comprendre mutuellement qu'ils désiraient de la compagnie, mais rien n'était fixé, pas même s'il proposait de la raccompagner et qu'elle acceptait. Elle pouvait tout à fait profiter d'une ruelle sombre, lui planter un couteau dans le ventre, et détaler en ayant vidant ses poches. Des fois, il haïssait son esprit purement neutre de flic qui pouvait imaginer l'inverse de ce qu'il voulait. Il était là pour oublier ce soir, pas seulement Dae, mais aussi son quotidien qui l'étouffait. Il manqua soupirer, mais Electra avait répondu à ses petites questions curieuses et ses phrases racoleuses de manière très... Oh, plus que jamais sûre d'elle, voire un tantinet narcissique, comme si une fois ses flèches de charme lancées, elles ne rataient jamais leur sortilège. Il aurait pu être de trop mauvaise humeur pour draguer, ce soir. Tiens, la veille sans doute, il serait venu ici qu'il serait parti si on avait fait mine de l'aborder. Mais hier, il était justement trop maussade pour seulement penser à sortir, et sa petite troupe avait veillé à le consoler. Mais même si pas un seul instant elle n'avait semblé lui offrir la grâce d'un compliment ou d'une appréciation, tout dans la posture de la belle semblait l'inviter, et encore une fois quelques images à la pureté douteuse envahirent son esprit. Il réalisa que jusque là, s'il s'était senti seul, il ne pensait pas forcément à satisfaire ses instincts dépravés, mais là étrangement, devant la dame... L'arrivée du serveur débarrassant leurs couverts fut de bon aloi, lui permettant de se reprendre un peu. Oh, physionomiquement il n'avait rien trahi, même s'il baissa ses yeux sombres sur leurs mains qui s'étaient détachés à cause de l'intrus. Peut-être était-ce le contact physique qui le mettait dans cet état. Il ne pouvait pas reprendre si vite sa main après avoir réclamé son café, puisque la brune attrapa la carte des desserts pour commander un fondant et un café elle aussi. Et il ne put s'empêcher de laisser échapper un sourire quand elle revint poser sa main sur la sienne alors qu'encore une fois, il savourait la caresse. Elle avait les doigts frais, et il fit glisser son pouce le long de son index, puis de son majeur, où ne demeurait pas la trace d'une alliance. Elle semblait avoir vécu quelques années de mariage, tout de même. Son esprit s'agita. Peut-être lui racontait-elle des bobards depuis le début. « Sinon revenons à nos moutons. Que faites-vous dans la vie ? Un jeune homme seul assurément pas marié en pleine semaine doit avoir un emploi particulier. » Il se força à relever les yeux vers elle, et peut-être son regard laissa planer son hésitation. Peut-être mentait-elle juste pour préserver le mystère de leur rencontre, parce qu'elle savait depuis le début qu'elle ne désirait se laisser aller que ce soir là. Peut-être qu'il était juste parano. Il pouvait tout à fait le faire lui aussi, mais quoi dire ? Il réfléchit à toute vitesse, cherchant un emploi qui serait crédible aux yeux de la jeune femme. Mais foutu pour foutu... Tant qu'il ne révélait pas avec un grand sourire ses actions au sein de la Team Shelter. « Je suis flic. » dit-il tout simplement, écartant du mieux qu'il put le reste de sa conscience qui lui hurlait que ce n'était pas une bonne idée. Parce qu'il voulait vraiment se concentrer sur Electra qui le dévorait du regard, semblant adorer son petit jeu du bout des doigts. Il manqua fermer les yeux pour se calmer. « Et vous ? » continua-t-il, pas certain d'avoir vu de l'approbation dans son regard. M'enfin, il pourrait être poissonnier, tant qu'il était bien sapé et poli, il avait sa chance, non ? Elle eut un petit silence, au bout duquel elle répondit finalement. « Je ne travaille plus depuis que je m’occupe de ma fille… » Sa fille ? Il dut avoir l'air surpris, avant de se recomposer. Ça ne l'était pas tant au fond, elle était mariée encore il y a peu. Elle n'avait pas fait que du tricot au bord de sa fenêtre avec cet homme. Elle vit cela, bien sûr, et reprit doucement. « Cela ne vous dérange pas j’espère ? » Il secoua la tête, se demandant néanmoins à quoi l'enfant pouvait ressembler. Si la belle ne travaillait plus pour elle, elle devait être encore toute jeune. Son cerveau forma l'image d'une mini-Electra d'environ six ans qui dessinait et tirait les jupes de sa mère pour lui montrer son chef d'oeuvre. Il ne put s'empêcher de s'esclaffer tout bas. « Quel âge a-t-elle ? Elle doit vous ressembler. » Ah, au fond ça devenait gênant, mais encore une fois le serveur les sauva en apportant enfin cafés et fondant au chocolat. Qui aurait cru qu'il aurait tant de mal à parler d'enfants ? Il se conforta en se disant que le contexte n'y était juste pas propice. Mais il fallait être réaliste, il n'avait pas non plus envie que la gamine vienne dans la chambre de sa mère alors qu'il était là. Ca serait infiniment plus embarrassant qu'à l'instant. Il s'écarta un peu en attrapant sa tasse et soufflant dessus pour siroter la noire boisson tandis que dans le même temps, la brune goûtait à son dessert. Il reposa finalement son café, susurra d'un air amusé et charmeur. « Je peux goûter ? » Bon, ça faisait un peu gratteur, en vérité il s'en foutait du chocolat, mais quoi de mieux qu'un peu de nourriture pour s'offrir un peu plus... d'intimité.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fiche de dresseur
Équipe Pokémon:
Votre inventaire:
Les exploits réalisés:
▬ MESSAGES : 140
Voir le profil de l'utilisateur
() Lun 12 Juin 2017 - 16:39
J'ai quelque chose à fêter et Vous ? ~
feat. Seung


Tu n’aurais jamais cru vivre ce genre de truc. C’est tellement surréaliste en fait ! Tu venais tout juste dans la journée d’officialiser la demande de divorce et te voilà papillonnant le soir même. C’était tellement improbable. Le jeune homme semblait réceptif à ce que tu lui montrais et les signaux qu’il t’envoyait semblaient aussi clairs qu’un phare dans la nuit ! Il te montrait qu’il te trouvait désirable, et lui, même s’il semblait clairement beaucoup plus jeune, était tout autant désirable autant être honnête il y avait des faciès dans ce restaurant mais tous n’était absolument pas baisable ! Aussi bien homme que femme. Tu te félicitais de ton choix, parce que ce type-là, il avait une certaine classe et un savoir-faire qui était agréable à voir. Se sentir enfin désirée pour ce que tu étais et non parce qu’un anneau t’obligeais de l’être. Tu pouvais être toi-même sans être bridé à aucun instant ! Libre de ce que te montrer tel que tu savais être… Tu n’avais peut-être pas été tout à fait franche, mais quel sbire de la Team Rocket serait entièrement franc ?

Le serveur vous coupa. Tu l’aurais bien volontiers gratifié de piques cinglantes. Mais quel serait l’intérêt. Son regard de chien battu qui te fixait te suffisait à jubiler intérieurement. Et puis Seung avait quelques choses qu’il n’aurait jamais même dans ses rêves les plus fous… Seung était un homme un vrai… Lui… Le serveur griffa quelques mots sur son bloc note, sans doute la commande et repartie tout autant penaud. Vos mains glissèrent à nouveau l’une sur l’autre. Contrairement à toi, ses doigts étaient chauds et les caresses dont il te gratifiait étaient des plus agréables. Une sorte de décharge douce et délicieuse sur ta peau.

Le fait de parler de ses activités semblait le déranger. Tu cru voir l’espace d’un instant une lueur bizarre dans ses yeux. Tu préférais ne pas trop y prêter attention. Tu n’étais pas flic de toute façon, tu n’allais pas faire de recherche pousser pour savoir s’il disait vrai ou non, tu n’étais même pas sûre de le revoir après cette soirée. Alors à quoi bon. « Je suis flic. » finit-il par lâcher tout simplement. La réaction d’un sbire lambda aurait été de partir en courant faisant pas la même occasion un restau-basket ! Mais sur ton visage rien ne laissez transparaître. Pokerface. Mais ton cerveau lui pédale dans la semoule quelques choses de mignon ! Tu étais définitivement une poissarde ce n’était pas possible autrement ! Sur la trentaine de personnes dans ce restaurant… Don peut-être la moitié de bonhomme… Il avait fallu que tu tombes sur le seul mec… Qui s’avère être en réalité un flic… UN POULET BORDEL… Le genre de mec que tu prends soin d’éviter dans tes activités ! Il devait y en avoir un, c’était sur toi que cela tombait. C’était une blague ? Où était la caméra cachée dans l’histoire ? Pourquoi fallait-il TOUJOURS qu’une mini couille se pointe quand tout semblait parfait ? Toute cette réflexion où ton cerveau hurle de casser ton verre et de lui planter les débris dans la jugulaire semblait ne durer que dix quinze secondes à tout casser…

Tu te louais toutefois d’une chose ! Tu avais été fine et intelligente ! Très ! Tu avais eu la présence d’esprit de ne pas donner ton vrai prénom. Enfin « vrai » c’est relatif. Car tu étais née Electra Capello. Donc c’était ton vrai prénom si on jouait sur les mots… Mais dans l’histoire, Victoire Blackwood avait sans doute un casier long comme le bras rempli de relaxe en tout genre de défaut de preuve, de témoignage disparaissant et autre. Electra, elle était la parfaite mère de famille aux yeux de tous (sauf de sa fille elle-même… Ce qui est tout de même bien dommage…) Cette idée te tranquillisait d’ailleurs ! Oui avoir menti était présentement un sacré soulagement ! « C’est bien, il en faut ! » lui déclaras-tu le plus naturellement qui soit sans que le temps n’est défilé trop longtemps. Au final quelques secondes s’étaient écoulées tout simplement. « En plus vous devez avoir du travail à revendre avec cette maudite Team Rocket qui traîne partout ! A chaque fois que je déménage quelques parts j’en entends parler de ces monstres ! » déclaras-tu une moue de dégoût (purement fictive naturellement) affichée sur ton visage ! La situation semblait des plus cocasses pour les personnes extérieures qui auraient pu tout connaître ! « Enfin je vous souhaite bien du courage pour traquer ces malfrats ! » Finis-tu par conclure tout simplement avec une certaine tristesse simulée. Tu semblais sincère… Moulfrite aurait été là, il t’aurait sans aucun doute trahi à éclater de rire comme une hyène devant ce qui se disait… Finalement heureusement qu’il était resté chez toi. Un pokémon poison faut le justifier. Mais l’idée était bien ancré en tête après tout pourquoi avoir une moue triste si ce n’est pour la justifier avec ton amour des pokémons poison comme Moulfrite ! Tous les wagons s’accrochent ensemble. Tout se tenait. Tout est raccord ! Oui tout se tenait !

Finalement quand tu abordas le sujet de ta fille, une vague moue un peu déconfite lui passa sur le visage. C’est pour ça que tu lui demandas si ça pouvait le déranger tu étais quelque peu crispée. Autant rester dans le bon rôle de la mère de famille en plein divorce. C’était de toute façon la plus cohérente et la plus vrai des choses à dire présentement. Il secoua vivement la tête, à ce geste tu te détendis aussitôt. « Quel âge a-t-elle ? Elle doit vous ressembler. » Il s’esclaffa un court instant. Gabrielle ne te ressemblait pas… Il parait qu’elle est bien plus têtue et obstinée que toi ! Au quotidien vous vous supportiez difficilement, moins vous trainiez dans les pattes l’une de l’autre mieux cela se passait ! Le serveur vient à nouveau vous couper. Une énième fois. A nouveau vos mains se décrochèrent, peut-être cela serait la dernière fois car une fois sortie de ce restaurant pour se décrocher il faudra bien plus qu’un serveur ! Le jeune serveur déposa ton dessert et ton café sous ton nez c’était le meilleur moment du repas… Le dessert ! Tu regardas le jeune blondinet pour lui répondre enfin à sa question. « Elle fêtera 11 ans l’année prochaine. Autant déterminée que sa mère parait-il. » lui rétorquas-tu avec un léger haussement d’épaule. « Elle est partie pour la semaine à venir étudier certains type de pokémon ! » Il ne fallait pas brusquer la petite souris entre tes pattes. Elle ne devait pas fuir, autant la rassurer !

Il semblait s’extasier devant son café. Toi tu attrapas ta cuillère et la plongea dans ton fondant au chocolat. Il n’était pas mauvais soyons honnête. Tu avais mangé bien pire mais là c’était pas mal. Le blond en face de toi te fixait avec des yeux tout autant félin que ne l’étaient les tiens quelques instants auparavant… « Je peux goûter ? » te susura-t-il avec un certain amusement. Tu le regardas un instant. Puis ton dessert. En temps normal tu lui aurais dit qu’il pouvait se foutre le doigt dans l’œil jusqu’au coude voir même l’épaule, mais bon si tu voulais qu’il attérisse directement dans un lit avec toi, mieux valait être correcte et courtoise. Tu plongeas délicatement ta cuillère dans le fondant tirant autant de pâte cuite que de pâte molle. Et finalement tu te penchas délicatement sur la table pour conduire ta cuillère jusqu’à lui. Avec des attributs comme le tiens, autant dire que là il avait clairement une vue plongeante. L’effet n’était pas celui escompté au début mais quel mec digne de ce nom n’aimerais se retrouver engouffrer dans une poitrine plus ou moins généreuse ? Tu l’ignorais.

Une fois qu’il eut fini avec sa bouchée tu retiras la cuillière et le fixa un instant. « Alors, qu’en pensez-vous ? » roucoulas-tu avec une certaine douceur. En fait présentement tu avais envie d’engloutir ton dessert, siffler ton café et levé le camp d’ici. Trouver un hôtel à côté et passer la nuit avec ce jeune homme. Qu’on ne dit pas le contraire il en mourrait d’envie autant que toi ça se voyait ! « Et sinon si je ne vous avez pas tiré de votre bouderie qu’auriez-vous prévu ce soir ? » la question était pleinement légitime ? S’il a prévu de retrouver sa copine tu ne lui demanderais pas un plan à trois… Tu repris une bouchée de ton dessert qui fondait comme neige au soleil. Tant mieux quelque part. Cela indiquait qu’avec un peu de chance vous serez bien vite dehors. Tu pris une gorgé de café. Tu espérais que la nuit serait longue à ses côtés sans doute…


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



A FORCE DE MAL, TOUT IRA BIEN.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
()
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always Blue :: Another world :: Flashback-
Sauter vers: